Jefferies : Moody's met en garde contre la rémunération excessive du dirigeant

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA29,540,44
LUK26,330,29

Les analystes de l'agence de notation Moody's se sont émus, dans une note publiée ce jour, de la rémunération jugée trop généreuse du patron de la banque d'investissement américaine Jefferies, Richard Handler. Le CEO de Jefferies recevra pour 2012 un package de de 19 millions de dollars.

Les analystes de Moody's admettent qu'Handler a bien géré le groupe, qui va d'ailleurs se faire racheter par Leucadia National Corp (NYSE: LUK - actualité) . Cependant, les spécialistes de l'agence craignent que cette affaire ne fasse que "souligner une fois de plus le problème des compensations excessives chez les banques d'investissement". En outre, Moody's estime que ce développement pourrait affecter les investisseurs détenant des obligations de Jefferies.

Le (Paris: FR0000072399 - actualité) package de rémunération suggère, d'après Moody's, que "le conseil d'administration est insensible aux inquiétudes des régulateurs et des politiques concernant les niveaux de compensation financière des banques d'affaires".