La bourse ferme dans 1 h 56 min

Jeff Bezos "a toutes les caractéristiques" des plus grands escrocs, selon Christian Chavagneux

1 / 2

Jeff Bezos "a toutes les caractéristiques" des plus grands escrocs, selon Christian Chavagneux

Les escroqueries sont vieilles comme le monde. Dans son dernier livre, "Les Plus belles histoires de l'escroquerie" (Editions du Seuil), Christian Chavagneux revient sur les plus emblématiques. Et ce panorama permet de conclure que ces escroqueries ne sont pas liées au capitalisme récent.

"On trouve beaucoup de littérature qui nous dit que l'escroquerie est liée au libéralisme, au néolibéralisme, aux bulles", explique l'éditorialiste d'Alternatives Economiques. "Ce n'est pas complètement faux mais, moi, j'ai trouvé plein de systèmes économiques – au 18ème siècle, honnêtement, on est pas en plein libéralisme –" avec des escroqueries. "Ce n'est pas tellement lié au régime économique. L'escroquerie n'est pas plus libérale que néo-libérale. (…) Elle reflète complètement l'économie de son temps."

Le portrait-robot type de l'escroc

Et que peut donc nous enseigner tout cet historique? "Ce sont surtout des leçons psychologiques pour éviter de se faire avoir par les futurs escrocs" explique l'auteur. "Les économistes n'ont rien à dire sur ce sujet. (…) Je n'ai trouvé d'éléments d'analyse que chez les psys et là, on peut avoir le portrait-robot type de l'escroc ou de l'escroque".

"C'est ce qu'on appelle un pervers narcissique, quelqu'un qui a eu un gros problème dans l'enfance" poursuit-il. "Ses parents ne lui ont pas donné l'amour et la reconnaissance. Donc il est obligé de compenser cette douleur par une survalorisation...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi