La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 651,71
    -372,27 (-1,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Le Jeep Avenger élu voiture de l’année... Avec un drôle de timing!

Jeep

Pour la première fois de son histoire, Jeep remporte le très convoité trophée de la Voiture européenne de l’année. Si la marque américaine s’est imposée, c’est avec un modèle taillé sur mesure pour l’Europe. L’Avenger est un cousin du Peugeot 2008, fabriqué en Pologne et 100% électrique.

C’est une victoire éclatante! Avec un total de 328 points, le Jeep Avenger a largement dominé ses rivaux lors de l’élection européenne de la Voiture de l’Année 2023, un des trophées automobiles les plus prestigieux. Seul le Volkswagen ID. Buzz a apporté un peu de résistance, se classant deuxième. Les cinq autres candidats en lice, le Renault Austral, la Peugeot 408, le Kia Niro, le Nissan Ariya ainsi que les jumeaux Toyota bZ4X et Subaru Solterra n’ont eu que des miettes, ne parvenant pas à se détacher.

Les résultats de l’élection de la Voiture de l’année ont eu lieu en ouverture du Salon de Bruxelles, qui accueille pour la première fois cette année l’organisation. Traditionnellement, le décompte des points qui n’est pas sans rappeler la cérémonie de l’Eurovision, avait lieu en ouverture du Salon de Genève, mais celui-ci n’est pas parvenu à survivre à la crise sanitaire du Covid-19. Cette année marquait la soixantième édition de ce trophée né en 1964, avec un palmarès inauguré à l’époque par la Rover P6.

Une commercialisation qui se fait attendre

Les règles de l’élection stipulent que les voitures en lice doivent avoir été commercialisées dans cinq pays au cours de l’année passée, avec une prévision de vente d’au moins 5.000 exemplaires annuels. Voilà qui peut prêter à la discussion dans le cas du Jeep Avenger, qui a remporté cette édition. Si ce petit SUV a bien été dévoilé au Mondial de l’Automobile à l’automne 2022, la commercialisation effective est encore loin: Jeep s’est contenté d’ouvrir à la présentation les pré-commandes d’une édition de lancement dénommée 1st Edition, ce qui lui a permis in extremis de rentrer dans la liste des candidates. Mais les tarifs de la gamme complète n’ont été dévoilés que courant janvier (mais communiqués au jury avant la fin décembre pour valider l'inscription), et les livraisons n’interviendront pas avant avril.

D’ailleurs, seuls les membres du jury de la Voiture de l’Année ont pu essayer ce modèle, que la presse n’a pas encore[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi