La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1943
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 473,30
    -104,74 (-0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    780,40
    -13,92 (-1,75 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Jean Tirole: "Il faut sauver le bien commun"

·2 min de lecture

Le prix Nobel Jean Tirole, en marge du Sommet du Bien commun organisé avec Challenges, pousse un cri d'alarme sur les "très graves défaillances de l'économie de marché".

Challenges: Pourquoi avoir intitulé s "Sauver le bien commun"?

Jean Tirole: Le bien commun nous renvoie à la question: "Dans quelle société aimerais-je vivre?". Il nous propose de nous placer derrière ce que plusieurs philosophes ont appelé un "voile d’ignorance", c’est-à-dire de faire abstraction de son identité, sa profession, ses goûts, sa nationalité, sa religion, son genre ou sa génération. L’économie du bien commun est la mise en musique de cette idée.

La très grande majorité des pays a adopté l’économie de marché -même ceux politiquement illibéraux ou dictatoriaux et donc a priori peu enclins à accorder la liberté économique. Le marché stimule l’innovation et la création de valeur et a permis au niveau de vie de l’humanité d’augmenter considérablement ces deux derniers siècles.

Lire aussi

Et pourtant l’économie de marché n’est pas la panacée …

Ses défaillances sont nombreuses, notamment de l’inégalité des chances à la destruction de notre environnement, des comportements anti-concurrentiels aux atteintes à notre vie privée, des crises économiques aux faillites bancaires … Bien que la plupart de ces défaillances ne soient pas spécifiques à l’économie de marché (pensons aux régimes communistes du 20e siècle), elles sont très graves et il est essentiel d’y pallier.

En quoi ces défaillances sont-elles nouvelles?

Le bien commun était en fait déjà menacé avant la dernière décennie car l’État, par électoralisme et capture par les lobbies dans les démocraties ou à travers la corruption et l’appropriation des moyens à des fins privées dans les États de non-droit, corrige souvent mal les défaillances de marché. Deux cas emblématiques sont les inégalités et l’environnement. Le bien commun a subi de nouveaux assauts avec la montée du populisme, sa démagogie court-termiste et son mépris des experts et des mécanismes économiques élémentaires ; or une mauvaise gestion économique appauvrit les pays et met en danger le financement du système social.

La menace sur le bien comm[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles