La bourse ferme dans 33 min
  • CAC 40

    6 314,70
    +29,46 (+0,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 688,05
    +31,02 (+0,85 %)
     
  • Dow Jones

    31 739,60
    +477,70 (+1,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0669
    +0,0107 (+1,01 %)
     
  • Gold future

    1 853,40
    +11,30 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    28 345,14
    +80,12 (+0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    678,28
    +3,41 (+0,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,69
    -0,59 (-0,53 %)
     
  • DAX

    14 114,85
    +132,94 (+0,95 %)
     
  • FTSE 100

    7 499,79
    +109,81 (+1,49 %)
     
  • Nasdaq

    11 381,44
    +26,82 (+0,24 %)
     
  • S&P 500

    3 941,27
    +39,91 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    27 001,52
    +262,49 (+0,98 %)
     
  • HANG SENG

    20 470,06
    -247,18 (-1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,2574
    +0,0078 (+0,62 %)
     

Jean-Luc Mélenchon réussit à Nantes son entrée en campagne en assumant sa radicalité

·2 min de lecture

Jean-Luc Mélenchon a tenu dimanche après-midi à Nantes un meeting "immersif et olfactif", nouvelle expérimentation de militantisme politique dans la lignée de sa campagne de 2017, visant à le démarquer au sein d'une gauche divisée et à la peine dans les sondages.

, le leader des insoumis, passe à l’attaque. Ce dimanche 16 janvier il a réuni 3.000 personnes à Nantes pour un meeting "immersif et olfactif", une nouvelle expérimentation qui veut renouveler le militantisme politique. "Ça va être un événement politique positif", avait promis le candidat à la présidentielle. Le but: "prouver que la technologie peut relier les gens, qui vont vivre ensemble ce qu'un individu vit seul avec un casque de réalité augmentée." Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le pari sur la forme est réussi. Les murs et le plafond de l’immense salle d’ExpoNantes ont été tapissés pour permettre la diffusion d’images 360 degrés. Résultat, les insoumis on réussi à faire une entrée en campagne fracassante en renvoyant l’exercice du meeting politique des autres candidats au XXème siècle.

Le tribun est de retour

Sur le fond, Jean-Luc Mélenchon a su habilement se démarquer en mettant en avant des thèmes peu abordés dans cette campagne comme l’écologie, la souveraineté numérique, le désarmement spatial, ou encore sa VIème république, une idée structurante présente dans son programme dès 2012, date de sa première campagne présidentielle. "Ne vous laissez pas impressionner par une campagne de déprime", a-t-il scandé pour galvaniser son public qui avait tous des masques FFP2. En orateur accompli, le député des Bouches-du-Rhône a retrouvé ses habits de tribun, tirant à boulets rouges sur tous ses adversaires, à commencer par Emmanuel Macron, le représentant des "petits bourgeois", ou encore l’extrême-droite qu’il abhorre plus que tout. , d’augmenter le smic à 1.400 euros, de renforcer l’assurance chômage ou encore de garantir un emploi aux chômeurs de longue durée dans un secteur d’urgence... Dans la même veine, il souhaite rétablir l’impôt sur la fortune (ISF) ou encore "révolutionner" l’impôt sur le revenu en instaurant un nouveau barème, plus progressif, de 14 tranches, avec un taux maximum de 65% contre 45% actuellement. Bref, les fondamentaux du candid[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles