La bourse ferme dans 6 h 9 min
  • CAC 40

    7 051,26
    -14,13 (-0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 261,01
    -15,19 (-0,36 %)
     
  • Dow Jones

    35 719,43
    +492,40 (+1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,1282
    +0,0009 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 789,80
    +5,10 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    44 564,85
    -1 179,74 (-2,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 305,02
    -16,26 (-1,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,50
    +0,45 (+0,62 %)
     
  • DAX

    15 758,03
    -55,91 (-0,35 %)
     
  • FTSE 100

    7 362,26
    +22,36 (+0,30 %)
     
  • Nasdaq

    15 686,92
    +461,76 (+3,03 %)
     
  • S&P 500

    4 686,75
    +95,08 (+2,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 860,62
    +405,02 (+1,42 %)
     
  • HANG SENG

    23 996,87
    +13,21 (+0,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3237
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Jean-Luc Mélenchon ironise sur "le zombie Hollande" qui "mord tout ce qui bouge"

·3 min de lecture
Jean-Luc Melenchon photographié avant son débat avec Jean-Luc Mélenchon le 23 septembre (illustration) (Photo: via Associated Press)
Jean-Luc Melenchon photographié avant son débat avec Jean-Luc Mélenchon le 23 septembre (illustration) (Photo: via Associated Press)

POLITIQUE - La tournée médiatique de François Hollande, en promotion pour son livre, n’est pas du goût de le monde. Et pour cause, l’ancien président de la République ne retient pas ses coups, que ce soit à l’égard d’Emmanuel Macron ou de la gauche et ses candidatures “lilliputiennes”. Ce qui, logiquement, a suscité de nombreuses réactions, dont celle de Jean-Luc Mélenchon que l’ex-chef de l’État décrit comme “le fardeau de la gauche”.

“Au secours le zombie Hollande est de retour. Plus méchant que jamais il mord tout ce qui bouge. Changez de trottoir quand il passe”, a ironisé sur Twitter le candidat à l’élection présidentielle. Avant lui, plusieurs personnalités de la France insoumise avaient vertement répliqué à François Hollande, à l’image du député de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière ou de l’eurodéputé Manuel Bompard. L’occasion de refaire allusion au fameux “capitaine de pédalo”.

Les insoumis ne sont pas les seuls à moyennement apprécier le come-back médiatique de l’ancien chef de l’État. Chez les marcheurs, on fustige les termes utilisés par François Hollande à l’égard de son successeur Emmanuel Macron, dont il estime qu’il n’a “aucune doctrine” et qu’il “change au gré des événements”. Dit autrement, qu’il est dépourvu de colonne vertébrale.

“Heureusement qu’en préambule, on entend bien qu’il n’y a ‘aucune rancœur’. Vraiment aucune qui conditionnerait ses propos”, grince la députée LREM des Yvelines Aurore Bergé. “Au-delà du commentaire qui n’est pas à la hauteur d’un ancien président de la République. C’est justement parce qu’au nom d’une doctrine, les partis traditionnels ne répondaient plus aux aspirations et aux besoins des Français. Ils vous ont alors tourné le dos”, a renchéri Bérangère Couillard, députée de Gironde.

“Chez François Hollande l’amertume est plus forte que tout. Il démolit son camp, étrille ses adversaires, étale sa rancœur, mais jamais ne se place à la hauteur de ce que devrait être celle d’un ancien président. Il est devenu le commentateur aigri de la vie politique du pays”, a commenté le député LREM Pieyre-Alexandre Anglade.

“François Hollande nous a habitués depuis quatre ans à être très critique vis-à-vis du président de la République, du gouvernement, pour des raisons qui lui appartiennent”, a réagi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, ancien du PS. “Ce qui me semble assez nouveau dans la séquence récente, c’est la vigueur de ses attaques vis-à-vis de son propre camp ou de ses propres amis, tant et si bien qu’à un moment, on finit par se dire, il n’y a pas grand monde qui trouve grâce aux yeux de François Hollande, si ce n’est François Hollande”, a-t-il ajouté lors de son compte-rendu à la sortie du Conseil des ministres.

À voir également sur Le HuffPost: Le débat entre Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour crispe la gauche

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles