La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    52 016,92
    +299,43 (+0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3842
    +0,0058 (+0,42 %)
     

Jean-Louis Aubert revient sur un concert traumatisant : "Il y a eu deux morts"

·2 min de lecture

Après vingt-cinq ans de tournée et huit albums studio avec Téléphone, Jean-Louis Aubert a eu le temps de gouter aux charmes et dérives de la vie rock n' roll. Les chambres d'hôtel retournées, les groupies en bas de l'immeuble, les excès d'alcool de drogues... c'est une vie qu'il a laissée derrière lui. Aujourd'hui, l'acolyte de Louis Bertignac se concentre sur sa carrière solo, mais aussi sur sa santé. En effet, en juillet 2020, le chanteur de soixante-cinq ans est hospitalisé en urgence suite à la découverte d'une malformation cardiaque. Alors qu'il se rendait chez le médecin pour s'assurer qu'il n'avait pas contracté la Covid-19, ce dernier a finalement fini au bloc opératoire, entre la vie et la mort. Six mois plus tard, Jean-Louis Aubert est de nouveau sur pied. Il était l'invité de Nagui le 2 mars 2021 dans La Bande originale sur France Inter et le chanteur est revenu sur un concert qui a marqué sa vie.

Nous sommes le 16 décembre 1977, le groupe Téléphone, constitué à l'époque de Louis Bertignac, Corinne Marienneau, Richard Kolinka et Jean-Louis Aubert, se produit au pavillon de Paris. Plus de six mille personnes sont attendues. Alors que le spectacle se termine sous les meilleurs auspices, dehors se trame une scène tragique. Interrogé à ce sujet par les chroniqueurs de Nagui, celui-ci se souvient immédiatement : "Bien sûr, très très bien. Il y a eu deux morts, d'ailleurs... Il y a eu la première page de L'Express, avec le journaliste qui a failli perdre un oeil en prenant la photo", a-t-il confié sur France Inter.

Face à ce terrible aveu fait par son invité, Nagui botte en touche : "Ah bon... je ne savais pas", a-t-il murmuré, avant de reprendre : "Pardon, mais que s'est-il passé. C'était un accident, c'était quoi ?" Jean-Louis Aubert a donc évoqué les circonstances d'un tel drame : "Il y a eu une histoire de deal dehors, et puis y'a eu un petit coup de couteau... et un gars au métro. Ça a fait énormément parlé. Quand on a signé le contrat avec la maison de disques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite