La bourse ferme dans 4 h 51 min
  • CAC 40

    7 022,33
    +156,55 (+2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 241,41
    +104,30 (+2,52 %)
     
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,1266
    -0,0020 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 782,50
    +3,00 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    45 622,41
    +3 132,60 (+7,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 327,74
    +67,58 (+5,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,54
    +2,05 (+2,95 %)
     
  • DAX

    15 706,09
    +325,30 (+2,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 320,21
    +87,93 (+1,22 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,3252
    -0,0009 (-0,07 %)
     

Jean Jouzel à la COP26: "Si Glasgow nous fait gagner 0,5°C, c’est très loin d’être suffisant"

·2 min de lecture

Figure de la science climatique, Jean Jouzel vient d’arriver à Glasgow pour vivre les derniers jours de négociations de la COP26. Ancien vice-Président du Giec, acteur engagé de la Convention citoyenne pour le climat, il a écrit avec Baptiste Denis un livre publié le 15 octobre dernier: Climat Parlons Vrai (ed. Les peregrines). Il confie à Challenges ses doutes et ses attentes sur la COP26.

Challenges- Qu’attendez-vous de la ?

Jean Jouzel- Ce qui se joue, c’est notre capacité à tenir des promesses. Cela fait dix ans qu’on doit donner 100 milliards de dollars aux pays en développement. Ce retard est incompréhensible. C’est important, pas seulement pour ce que va permettre de faire cet argent, mais aussi pour montrer notre capacité à tenir nos promesses et à sortir de notre égoïsme de pays développés. Espérons qu’il se passera quelque chose à cet égard dans les jours qui viennent.

Les contributions des Etats ont-elles progressé suffisamment selon vous?

C’est là que le bâts blesse. On est passés d’une trajectoire à +3°C/+ 3,5°C avant à des engagements qui, s’ils sont tenus, nous emmènent un peu en-dessous de 3°C. Si Glasgow nous fait gagner 0,5°C, ça compte mais c’est loin, très loin d’être suffisant.

Le 1,5°C en étendard sur la COP26, ça vous surprend?

C’est extraordinaire, plus personne ne parle de 2°C. Les scientifiques ont vraiment pesé là-dessus. C’est le rapport du sur le + 1,5°C sorti en 2018 qui a donné le cap des 1,5°C et de la neutralité carbone. Je suis très heureux de voir plus de 80 pays le mettre dans leur corbeille à 2050. La Chine en 2060, l’Inde en 2070 un peu plus moins, même la Russie, tout le monde en parle. C’est un progrès.

"Le fossé entre le discours et la réalité est toujours là"

Tout le monde en parle. Mais est-ce que tout le monde va le faire?

Là, c’est mon interrogation de fond: à quoi cela sert de faire monter ces objectifs si les pays n’arrivent pas à les atteindre? Le fossé entre le discours et la réalité est toujours là. Et il me paraît chaque fois plus incroyable. J’ai commencé à travailler sur les émissions de CO2 il y a 50 ans. Et ça fait 50 ans qu’on dit qu’il faut diminuer les émissions de CO2 et celles-ci ont doublé. Or, on ne peut pas revenir en arrière sur les émissions. Quand elles sont là, c’est pour des centaines d’années.

Quelle est l’échelle de l’effort que les Etats doivent faire?

En 2030, dans moins d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles