La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 836,09
    +3 221,39 (+6,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Jean-Charles de Castelbajac : "J'ai inventé la doudoune contre les manteaux de fourrure"

·1 min de lecture

Qu'on l'aime ou qu'on la déteste, on la voit tous les hivers. La doudoune est un vêtement qui a conquis le monde, mais dont on a un peu oublié le créateur : Jean-Charles de Castelbajac. Ce dernier se réjouit, contre toute attente, de cette amnésie internationale et explique la naissance de ce vêtement chaud au micro d'Isabelle Morizet, à l'occasion de son invitation dimanche dans l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie. "Aujourd'hui, tout existe. Dans les années 70, tout n'existait pas", euphémise le créateur au sujet de son invention.

>> Retrouvez les émissions d'Isabelle Morizet tous les week-ends de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

"J'ai créé ce manteau matelassé parce que j'étais vraiment contre la fourrure", précise Jean-Charles de Castelbajac. "Je voulais substituer ce manteau de fourrure qui me posait beaucoup de problèmes d'éthique. Donc j'ai rallongé une veste de ski, j'en ai ensuite fait un classique à partir de 1971. Et Farrah Fawcett l'a porté dans Drôles de Dames. C'est devenu un classique vraiment très vite."

"J'ai beaucoup de fils spirituels parmi les créateurs"

Mais Jean-Charles de Castelbajac est-il également à l'origine de ce nom de "doudoune" ? "Je ne pense pas. On ne peut pas tout revendiquer", sourit le styliste et dessinateur. "Mais en tout cas, j'ai toujours aimé innover, créer et détourner. Et aujourd'hui, je vois que ce chemin de création a inspiré beaucoup. J'ai beaucoup de fils spirituels parmi les créateurs."...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles