La bourse ferme dans 49 min
  • CAC 40

    6 689,05
    +23,85 (+0,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 946,26
    +10,75 (+0,27 %)
     
  • Dow Jones

    33 895,10
    +45,64 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,0369
    +0,0025 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 771,10
    +15,80 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    15 855,53
    +156,00 (+0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,46
    -0,27 (-0,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,29
    +2,05 (+2,65 %)
     
  • DAX

    14 392,26
    +8,90 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 534,57
    +60,55 (+0,81 %)
     
  • Nasdaq

    11 074,00
    +24,51 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    3 972,94
    +9,00 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,2008
    +0,0042 (+0,35 %)
     

Jean Castex, conducteur officiel de la RATP le 28 novembre

SARAH MEYSSONNIER

L'ancien Premier ministre, Jean Castex, a été nommé président de la RATP et prendra ses fonctions le 28 novembre. Entre un climat social conflictuel et une relation tendue avec la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, il arrive aux commandes dans un contexte explosif.

L'ancien Premier ministre Jean Castex a été nommé mercredi 23 novembre en Conseil des ministres à la tête de la RATP pour prendre la succession de Catherine Guillouard, démissionnaire fin septembre. Il aura la lourde tâche de rétablir un service très largement dégradé depuis cet été en raison d'un climat social conflictuel au sein de l'entreprise et de difficultés d'exploitation liées à une pénurie de personnel, le tout dans la perspective des Jeux olympiques 2024.

L'ex-chef du gouvernement prendra ses fonctions lundi 28 novembre, a annoncé la RATP dans un communiqué. "J'ai pleinement conscience des défis à venir pour cette entreprise publique qui a su se hisser, ces dernières années, au titre de 3e opérateur de transport public urbain au monde", a-t-il réagi. Jean Castex avait promis lors de ses auditions à l'Assemblée nationale et au Sénat de revenir aux fondamentaux de la RATP. "Le coeur de métier, c'est de répondre aux attentes des usagers", avait-il soutenu, promettant d'accroître la présence humaine au contact des voyageurs.

Le nouveau patron de la Régie souhaite également concentrer son action sur la région francilienne et moins sur les filiales, qui se sont fortement développées ces dernières années hors d'Ile-de-France et à l'étranger. "La diversification des activités est importante, elle fait sens, mais en aucune manière elle ne doit nous détourner de notre mission première et fondamentale", avait-il remarqué.

Négociations salariales dès son arrivée

Jean Castex a promis d'ouvrir des négociations salariales dès son arrivée afin de ramener de la sérénité au sein des équipes. Une grève a notamment paralysé le métro le 10 novembre dernier et des grèves perlées perturbent grandement le réseau de bus mais aussi les ateliers de maintenance du RER et du métro. Autant d'événements qui, couplés à la hausse de l'absentéisme et aux difficultés de recrutement, désorganisent fortement le réseau.

Autre mission importante pour Jean Castex: rétablir une relation sereine a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi