La bourse ferme dans 5 h 34 min
  • CAC 40

    6 759,49
    +35,68 (+0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 145,65
    +27,70 (+0,67 %)
     
  • Dow Jones

    35 116,40
    +278,24 (+0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1864
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    1 816,20
    +2,10 (+0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    31 906,45
    -870,80 (-2,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,80
    -18,64 (-1,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,34
    -0,22 (-0,31 %)
     
  • DAX

    15 678,92
    +123,84 (+0,80 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,40
    +28,68 (+0,40 %)
     
  • Nasdaq

    14 761,29
    +80,23 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    4 423,15
    +35,99 (+0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • GBP/USD

    1,3936
    +0,0021 (+0,15 %)
     

Jean Castex annonce la création d'une agence de lutte contre les manipulations de l'information

·1 min de lecture

Le Premier ministre Jean Castex a officialisé mardi 13 juillet par décret la création d'une agence nationale de lutte contre les manipulations de l'information en provenance de l'étranger, baptisée "Viginum" — et qui sera active à partir de septembre. Rattaché à Matignon via le Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), le "service de vigilance et de protection contre les ingérences numériques étrangères" aura pour mission de répondre au "défi majeur de la menace informationnelle et des ingérences étrangères dans le débat public", selon le compte-rendu du Conseil des ministres.

Plus précisément, Viginum devra "identifier des opérations impliquant (...) un État étranger ou une entité non étatique étrangère et visant à la diffusion (...) d'allégations ou d'imputations de faits manifestement inexactes ou trompeuses de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation".

À lire aussi — Le CSA demande aux réseaux sociaux plus de transparence dans leur lutte contre les fake news

Les travaux de Viginum doivent débuter en septembre et "s'amplifieront au fur et à mesure de la croissance de ses effectifs", prévus à 50 pour janvier 2022 (analystes, ingénieurs, experts des médias...). Ces personnes travailleront en sources ouvertes, c'est-à-dire à partir d'éléments publics, avait précisé le SGDSN Stéphane Bouillon lors d'une audition début juin à l'Assemblée nationale. "Il ne s'agit pas de faire du renseignement, ce qui nous intéresse c'est ce qui est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les pays du G20 doivent se prononcer sur l'impôt mondial de 15% minimum sur les bénéfices
Donald Trump va porter plainte contre Facebook, Twitter et Google pour l'avoir banni des réseaux sociaux
Sanofi annonce son vaccin contre le Covid-19 pour décembre prochain
Les pays d'Europe qui accordent les plus longs congés paternité
Monaco parmi les premiers États au monde à se doter d'une identité numérique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles