La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 946,21
    -112,31 (-0,32 %)
     
  • Nasdaq

    14 743,39
    +82,81 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1818
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 687,86
    +1 321,84 (+4,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    935,23
    +5,30 (+0,57 %)
     
  • S&P 500

    4 398,40
    -3,06 (-0,07 %)
     

Vaccination, pass sanitaire: le point sur les annonces de Castex

·2 min de lecture

Le Premier ministre Jean Castex a reconnu ce mercredi 21 juillet sur TF1 faire face à une quatrième vague de Covid-19 en France. Vaccination, pass sanitaire, sanctions... Le point sur ses principales annonces.

"Préparez votre pass sanitaire": pour aller au cinéma, au musée ou dans des établissements sportifs, les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif alors que le nombre des contaminations a bondi de 140% en une semaine. "Dans la 4e vague, on y est", a reconnu le Premier ministre Jean Castex en lançant "un défi collectif" à la population pour qu'"on atteigne huit millions de vaccins" administrés dans les deux prochaines semaines. C'est "un objectif très ambitieux" qui "montre que nous aurons compris la gravité de la situation", a-t-il ajouté sur TF1, en soulignant que 96% des 18.000 personnes contaminées recensées mardi n'étaient pas vaccinées.

Désormais, l'objectif du gouvernement est d'atteindre 50 millions de primo-vaccinés fin août, et non plus 40 millions, grâce notamment à l'ouverture de 5 millions de nouveaux rendez-vous "dans les 15 jours". Intervenant sur TF1 à l'issue du Conseil de défense à l'Elysée, Jean Castex a cherché à rassurer sur l'application du pass sanitaire. Depuis ce matin, ce dernier est exigé dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes, contre 1.000 auparavant, mais une tolérance d'"une semaine" sera accordée pour faire de la "pédagogie", selon le Premier ministre. Viendra ensuite "le temps des sanctions".

Les responsables d'établissements culturels - comme les cafés et restaurants à partir de début août - devront le contrôler à l'entrée, mais Jean Castex a précisé qu'ils ne seront pas chargés de la "vérification de l'identité" des personnes qui les présentent, comme le réclamaient les professionnels. Pour ces derniers, ces contrôles s'annoncent fastidieux. Comment gérer au cinéma du Grand Rex, à Paris, "1.200 personnes alors que les spectateurs arrivent un quart d'heure avant et qu'il faut 20 à 25 secondes pour contrôler chaque personne", s'interroge Richard Patry, le président de la Fédération Nationale des Cinémas Français.

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles