La bourse ferme dans 3 h 23 min
  • CAC 40

    6 305,11
    +18,04 (+0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,72
    -0,27 (-0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2038
    +0,0058 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 781,30
    +1,10 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    47 409,79
    +1 351,59 (+2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 294,88
    -96,83 (-6,96 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,01
    -0,12 (-0,19 %)
     
  • DAX

    15 438,66
    -21,09 (-0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 020,95
    +1,42 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3935
    +0,0096 (+0,69 %)
     

"J'avoue avoir du mal à expliquer" : Gabriel Attal concède une incohérence dans la stratégie du gouvernement contre le Covid

·1 min de lecture

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a répondu aux lecteurs du Parisien dans l'édition du quotidien en kiosques ce lundi 8 mars. Face aux citoyens, il défend la gestion de l'épidémie par Emmanuel Macron, évoque les critiques de l'opposition, la lenteur de la vaccination, évoque le cas de la jeunesse, l'élection de 2022 ou un possible relâchement des mesures, qu'il espère pour "mi-avril". Gabriel Attal défend avec fermeté la stratégie de l'exécutif mais a tout de même concédé une maladresse.

Une lectrice interroge le porte-parole du gouvernement sur l'après-Covid : "A quand la réouverture des lieux culturels ? Peut-on envisager de mettre des jauges dans mes musées afin de pouvoir les réouvrir ?". Gabriel Attal rappelle d'abord que "les musées seront parmi les premiers lieux à rouvrir", avant de faire une concession : "J'avoue avoir du mal à expliquer qu'on puisse aller dans un Sephora mais pas dans un musée. Mais il y a nécessairement, dans la gestion d'une telle épidémie, une part d'incohérence quand il faut limiter les interactions et les flux de personnes".

Cette petite phrase lâchée par Gabriel Attal n'a rien d'anodin puisqu'elle évoque le débat, qui fait toujours rage, sur les lieux culturels jugés "non-essentiels". Lors du second confinement, une vive polémique avait éclaté lorsque les librairies étaient fermées au profit des grands magasins ou de la distribution en ligne. Le gouvernement avait du procéder à un rétropédalage. Depuis la fermeture des lieux culturels (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Interview de Meghan et Harry : ce privilège que la famille royale a refusé à Archie après sa naissance
Accusations de racisme, pensées suicidaires, déceptions... L'interview choc de Meghan et Harry qui ébranle la famille royale !
Mort du député Olivier Dassault dans un accident d'hélicoptère, les réactions de la classe politique
Pass sanitaire, M. Déconfinement… : à quoi pourrait ressembler le retour à une vie (plus) normale
"On a balancé 50 doses de vaccins depuis hier soir !" Le Dr Jean-Paul Hamon laisse éclater sa colère sur LCI