Marchés français ouverture 6 h 28 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 088,92
    +70,59 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 951,92
    -569,85 (-1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    946,26
    -23,62 (-2,43 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Javier Cercas sort un roman noir inspiré de l'attentat islamiste de Barcelone

·2 min de lecture

Le grand écrivain espagnol livre un profond roman noir, dans la veine de Simenon.

En août 2017, sur les Ramblas de Barcelone : un attentat islamiste à la voiture bélier, 15 morts, 120 blessés. Un flic catalan, dont l'identité ne sera jamais révélée, neutralisera seul quatre terroristes. De ce héros, Javier Cercas a fait le personnage principal de son nouveau roman Terra Alta, le nom d'un coin isolé dans l'extrême sud de la Catalogne. Si ses nombreux lecteurs guettaient le retour de Cercas - l'un des grands écrivains contemporains de langue espagnole -, nul ne s'attendait à suivre, dans ce polar inattendu, les pas et les tourments de ce Melchor Marin, fils d'une prostituée, ex-taulard, puis détective privé avant d'intégrer la police, lecteur émerveillé des Misérables d'Hugo au point d'appeler sa fille… Cosette, persuadé que ce livre a transformé son destin.

Un polar dans la lignée de Georges Simenon

Jusque-là, l'écrivain avait construit une œuvre (impressionnante) en utilisant les techniques sophistiquées de la fiction et de l'autofiction historiques, afin de mieux raconter les dédales du franquisme ou de l'anti-franquisme. On se souvient encore du bouleversant L'Imposteur, une enquête minutieuse sur un escroc « magnifique » de la lutte contre la dictature. Le changement est radical avec ce polar, un vrai polar, mais aussi un faux, dans la lignée du grand Georges Simenon.

Le massacre du couple Adell et l'enquête de Melchor fournissent un prétexte à de multiples et splendides à-côtés, littéraires mais aussi policiers, théoriques, historiques, à propos de la guerre civile espagnole ou de la justice, de cette interrogation lancinante quant à la légitimité de la vengeance, une obsession qui travaille Cercas de livre en livre. Le roman relève cependant bien du genre polar, avec une enquête, des personnages, des rebondissements.

Mais il dessine aussi des milieux, et c'est en cela que l'auteur se rapproche du maître Simenon, en laissant affleurer les paradoxes et les contradictions de la société catalane. Bonne nouvelle : Terra Alta n'est que le premier [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles