La bourse est fermée

Japon : un drone pour pousser les salariés à rentrer chez eux

Getty / Illustration.

Un drone va circuler pour chasser des entreprises les salariés qui font trop d’heures supplémentaires.

Le gouvernement japonais a un problème avec les salariés. Ils font trop de présentéisme, c’est-à-dire des heures supplémentaires. Après avoir mis en place des mesures pour les inciter à partir plus tôt du bureau, le gouvernement passe à la vitesse supérieure.

A LIRE AUSSI>> Le gouvernement japonais incite les salariés à partir plus tôt du bureau

Ils vont mettre en place un drone, qui pourra librement circuler dans les entreprises pour chasser les salariés qui font trop d’heures supplémentaires.

Développé par la société Taisei, le drone chassera en musique les salariés zélés à partir d’une certaine heure. L’appareil, baptisé “T-Frend” rôde autour de ceux qui tentent de travailler trop tard le soir, leur envoyant dans les oreilles la chanson écossaise “Auld Lang Syne” (connue sous le titre “Ce n’est qu’un au revoir” en français), souvent utilisée au Japon pour annoncer la fermeture imminente des magasins, rapporte l’AFP.

191 morts l’an dernier

L’engin est muni d’une caméra, qui diffuse en direct des images, vues en temps réel à distance, et circulerait sur un trajet pré-défini. L’appareil pourrait même être équipé d’une technologie de reconnaissance faciale, afin de pouvoir identifier les employés, ou de vérifier s’il ne s’agit pas d’intrus.

Le problème du présentéisme est grave au Japon, où le fait de rester plus longtemps au travail est perçu comme une preuve de loyauté et de dévouement. Selon un rapport du gouvernement, 191 personnes sont mortes des suites du surmenage au travail l’an dernier, suite à une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou encore un suicide.  7,7% des salariés japonais effectuent plus de 20 heures supplémentaires par semaine…

Cette vidéo peut aussi vous intéresser :