Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0858
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 196,09
    +117,52 (+0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 513,28
    +24,74 (+1,66 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     

Japon: un séisme de magnitude 6,2 enregistré à l'est de Tokyo

Richard A. Brooks / AFP

Un séisme de magnitude 6,2 a secoué ce vendredi soir l'est du Japon, près de Tokyo, provoquant des secousses dans la capitale nippone sans déclencher d'alerte au tsunami, a annoncé l'Agence météorologique japonaise (JMA). Il n'y a pas eu immédiatement d'informations sur d'éventuels blessés ou dégâts.

Le tremblement de terre a été enregistré à 19h03 locales (10h03 GMT) à une profondeur de 50 kilomètres, dans les eaux du Pacifique, au large du département de Chiba (est), selon la JMA.

"On avait l'impression d'être sur un bateau flottant sur l'eau, avec un balancement latéral qui a semblé durer plus de 30 secondes", a déclaré un présentateur de la chaîne de télévision nationale NHK à Chiba, où le séisme a été ressenti fortement.

Pas d'anomalie détectée dans les centrales nucléaires

Des immeubles ont tremblé également à Tokyo, mais aucune anomalie n'a été détectée dans les centrales nucléaires de la région, a déclaré l'autorité nucléaire nippone. Des services ferroviaires ont été brièvement interrompus et les pistes de l'aéroport de Narita, près de Tokyo, ont été temporairement fermées lorsque le séisme s'est produit.

PUBLICITÉ

Quelques instants avant que les habitants de la capitale ne ressentent des secousses, le système japonais d'alerte préalable aux séismes a recommandé aux chaînes de télévision de signaler l'arrivée d'un tremblement de terre potentiellement important.

Début mai, un séisme de magnitude 6,3 avait frappé la région d'Ishikawa (centre), faisant un mort et 49 blessés.

Le Japon reste hanté par le puissant séisme sous-marin de magnitude 9 au large du nord-est du Japon le 11 mars 2011, qui avait déclenché un tsunami ayant fait 18.500 morts et disparus. Ce tsunami avait provoqué la fusion de trois réacteurs à la centrale nucléaire de Fukushima, provoquant la pire catastrophe de l'après-guerre au Japon et l'accident nucléaire le plus grave depuis celui de Tchernobyl, en Ukraine.

Les séismes sont fréquents au Japon, qui se trouve sur la "ceinture de feu" du Pacifique, un arc d'activité sismique intense qui s'étend à travers l'Asie du Sud-Est et le bassin du Pacifique. Le pays applique des règles de construction très strictes afin de s'assurer que les bâtiments résistent à de forts tremblements de terre.

Article original publié sur BFMTV.com