La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 039,09
    -53,87 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    12 223,68
    +407,36 (+3,45 %)
     
  • Nikkei 225

    27 402,05
    +55,17 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0921
    -0,0073 (-0,67 %)
     
  • HANG SENG

    21 958,36
    -113,82 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    22 009,24
    +724,29 (+3,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    549,80
    +4,49 (+0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 185,76
    +66,55 (+1,62 %)
     

Le Japon, hyperpuissance des courses hippiques qui attire la France

TORU YAMANAKA / AFP

Le Japon est devenu un grand pays de courses de chevaux. Avec des ambitions mondiales et un parc de parieurs qui attire la France

Jour de fête à l’hippodrome de Fuchu ce dimanche 27 novembre. Comme chaque année, adossé à une forêt aux couleurs embrasées par l’automne, ce bâtiment spectaculaire accueille la foule des grands jours à l’occasion de la Japan Cup, une des courses hippiques les plus prestigieuses du Japon. Mais la première impression est celle d’un stade Olympique plutôt que d’un champ de courses à la française. On y accède par un tronçon de chemin de fer dédié, avec sa propre gare. L’hippodrome, refait à neuf, peut accueillir jusqu’à 223.000 spectateurs. Cette année, Covid oblige, la Japan Racing Association, qui chapeaute les courses, avait placé la jauge à "seulement" 76.000 personnes à l’hippodrome; pourtant, elles sont si serrées qu’il est impossible, à partir des tribunes, de distinguer la couleur du sol de la zone où se trouve le public.

L’ambiance est plutôt jeune et familiale, résultat d’une récente campagne de communication destinée à attirer de nouveaux visages sur les terrains de jeux du sport hippique. Devant les spectateurs qui tordent avec nervosité leur ticket de pari avant les courses, la pelouse où les chevaux s’affrontent fait davantage penser à Wimbledon qu’à Clairefontaine. Elle est si immaculée qu’on a l’impression, à l’instar des Japonais qui se déchaussent avant de pénétrer dans leur domicile, que les chevaux ont laissé leurs sabots au paddock avant de courir. Après chaque course, une armée de petites mains en costume verre pomme vient peigner la pelouse avant la course suivante.

Performance des chevaux

Bienvenue dans le monde des courses de chevaux japonais. Un univers d’une autre échelle par rapport aux autres nations hippiques – y compris la France, pourtant un de ses berceaux historiques. Tout y est hors normes. À commencer par l’élevage. Non seulement le nombre impressionne (7.242 naissances au Japon en 2018 contre 5.575 en France), mais la qualité aussi. Longtemps d’un niveau inférieur à celui des autres nations hippiques, l’Archipel a rattrapé son reta[...]

Lire la suite sur challenges.fr