La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 665,51
    -1 193,28 (-4,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    112,70
    +0,49 (+0,44 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2496
    +0,0021 (+0,17 %)
     

Japon : l’énorme boulette d’une commune qui verse 337 000 euros à un habitant

Japon : l’énorme boulette d’une commune qui verse 337 000 euros à un habitant (Crédit : Getty Images)
Japon : l’énorme boulette d’une commune qui verse 337 000 euros à un habitant (Crédit : Getty Images)

Manque de chance pour la municipalité, l’heureux destinataire refuse de rendre l’argent.

"Rends l’argent". Cette injonction, qui colle à la peau de François Fillon depuis 2017, a probablement été prononcée plus d'une fois au Japon ces derniers jours. Dans son édition du soir de jeudi, Ouest-France raconte qu’une commune nippone a envoyé par erreur 337 000 euros à l’un de ses administrés. Trop content de ce cadeau tombé du ciel, il refuse pour l’heure de rembourser la somme perçue.

La source du problème remonte au mois dernier. Afin de répondre aux problèmes financiers de ses habitants frappés par le Covid-19, la municipalité d’Abu, à l’ouest du Japon, a souhaité leur faire un chèque. Problème : elle a transféré involontairement une somme équivalente à 337 000 euros à un seul foyer. Pris de panique, des fonctionnaires municipaux se sont rendus au domicile du bénéficiaire pour lui demander de rendre l’argent. Il leur a assuré qu’il allait le faire. Malheureusement pour le village, les semaines passent et l'argent reste introuvable.

Il a depuis cette visite admis avoir "déplacé l’argent et être dans l’impossibilité de le restituer mais il s’est dit prêt à expier son péché". Le maire, très embarrassé par la situation, s’est dit "désolé" de cette erreur et annonce porter plainte pour espérer revoir un jour son argent. Pas sûr que ce maire recommence à aider financièrement ses administrés dans un futur proche.

VIDÉO - La grosse boulette d'Emmanuel Macron aux commémorations du 11 novembre relevée par C à vous

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles