La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2069
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    42 049,71
    +2 354,28 (+5,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 013,76
    +25,67 (+2,60 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

Qui est Janet Yellen la nouvelle secrétaire au Trésor qui veut "frapper fort"

·2 min de lecture

Le savoir-faire et le pragmatisme de l'ex-patronne de la Fed lui valent le respect des démocrates de gauche comme des financiers de Wall Street. Des qualités et soutiens vitaux pour piloter la sortie de crise américaine.

On l'a comparée à Mary Poppins : tenace mais bienveillante, perspicace et ultra-réactive. Pourtant, s'il fallait choisir une créature mythique à laquelle associer Janet Yellen, la licorne serait un meilleur choix. Dans une Amérique ravagée par les guerres de tranchées, quel être humain est capable de s'attirer les louanges de personnalités aussi diamétralement opposées que la démocrate Elizabeth Warren ( "intelligente, ferme, guidée par les principes" ) et Gary Cohn, ancien patron de la banque d'affaires Gold-man Sachs et ex-conseiller économique de Donald Trump ( "un excellent choix") ?

Cela tombe bien, ce petit bout de femme aux yeux pétillants aura besoin de pouvoirs surhumains pour terrasser l'hydre d'une crise à trois têtes, sanitaire, économique et politique. Lors de son audition devant les sénateurs, le 19 janvier, la nouvelle secrétaire au Trésor l'a promis : elle va "frapper fort". L'ex-présidente de la Réserve fédérale (Fed) est au cœur du réacteur Biden,

CV en béton

On s'est arraché la parole de l'oracle depuis qu'elle a quitté la tête de la Fed en 2018. En deux ans, selon sa déclaration de patrimoine, elle a perçu 7,3 millions de dollars pour ses "discours, interventions et participations". A la hauteur du CV de la conférencière qui va voir baisser ses revenus pour devenir la première femme secrétaire au Trésor et première aussi à ce poste à avoir préalablement dirigé la Fed et le Council of Economic Advisers, le conseil économique de la Maison-Blanche. "Elle a plus d'expérience, au plus haut niveau de la politique publique, que n'importe qui d'autre au monde", s'enthousiasme Andrew Rose, un ancien collègue de l'université de Berkeley. Est-ce que cela suffira ? Pas sûr, tant la tempête est violente. Mais si quelqu'un peut réussir l'impossible, c'est elle.

En août 1997, dans le bureau ovale, à Washington. Au début de son second mandat, le président Clinton va nommer Janet Yellen à la tête du Council of Economic Advisers.

Son CV est en béton, mais pas[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi