La bourse ferme dans 3 h 39 min
  • CAC 40

    6 216,35
    +32,25 (+0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 980,84
    +13,85 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,1960
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 744,40
    -3,20 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    54 121,82
    +1 331,48 (+2,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 396,65
    +102,66 (+7,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,21
    +1,03 (+1,71 %)
     
  • DAX

    15 229,97
    -4,39 (-0,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 918,80
    +28,31 (+0,41 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     
  • Nikkei 225

    29 620,99
    -130,61 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,83
    +403,58 (+1,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3761
    +0,0009 (+0,06 %)
     

Jane Birkin se livre sur la dernière image qu’elle a de Serge Gainsbourg

·2 min de lecture

C'est un bien triste anniversaire que s'apprêtent à fêter Jane Birkin et les nombreux fans de "L'homme à la tête de chou". Serge Gainsbourg s'en est allé, il y a 30 ans, le 2 mars 1991. Victime de cinq arrêts cardiaques consécutifs, le co-interprète de Je t'aime...moi non plus, ne s'est plus jamais relevé de son lit, rue de Verneuil, à Paris. Sa muse et ancienne compagne (avec qui il a eu sa fille, Charlotte Gainsbourg) savait, à ce moment-là, que sa vie ne tenait plus qu'à un fil. Aujourd'hui encore, Jane Birkin se souvient des derniers moments de l'artiste. "Je le savais fragile, mais on s’attache à des fils d’espoir. J’étais terrorisée à l’idée que quelque chose lui arrive" confie-t-elle à nos confrères de Télé 7 Jours le lundi 1er mars 2021 avant d'ajouter, encore touchée par ce dramatique évènement : "Je suis arrivée rue de Verneuil, où, devant sa maison, des gens chantaient 'La Javanaise' dans la rue. Il a fallu se frayer un chemin pour entrer chez Serge".

Quand Jane Birkin arrive enfin à accéder au domicile de Serge Gainsbourg, celui-ci est dans un sommeil sans fin, entouré par toutes les femmes de sa vie. "J’ai vu Kate, Charlotte et Bambou, l’entourant. C’est cette vision qui me reste", révèle Jane Birkin, qui n'arrive plus depuis, à chasser cette vision morbide de son esprit. D'ailleurs la chanteuse de 74 ans n'arrive plus à retourner dans le 7ème arrondissement de Paris. "La rue des Saints-Pères [une rue perpendiculaire à la rue de Verneuil, ndlr.] est comme le Styx à mes yeux, je ne la traverse pas", admet-elle. La vie a continué depuis sans pour autant que le temps n'efface le chagrin. "Tout ce qui s’est passé là-bas me semble être d’un autre temps. Comme si cette vie appartenait à une autre personne. C’est étrange. Mais ma dernière vision de Serge est imprimée en moi", avoue Jane Birkin. Une disparition toujours aussi marquante, même trois décennies plus tard, qui a tout autant bouleversé Charlotte Gainsbourg.

À lire aussi : Chansons et rhum vanille : une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite