Marchés français ouverture 16 min
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,1940
    +0,0021 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    26 785,44
    +115,69 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    14 812,33
    -275,23 (-1,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    343,55
    -26,97 (-7,28 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     

Jamy Gourmaud : le coronavirus "a remis la science au centre des débats"

·1 min de lecture

Depuis des années, il explique inlassablement les sciences aux petits comme aux grands. Jamy Gourmaud, l’iconique présentateur de l’émission culte C’est pas sorcier, était l’invité de Patrick Cohen jeudi midi sur Europe 1. Le journaliste s’est notamment exprimé sur la place prépondérante des scientifiques depuis le début de la crise du coronavirus, qui leur a permis selon lui de revenir "au centre de certains débats".

>> Retrouvez les entretiens de Patrick Cohen dans Europe midi en replay et en podcast ici

"Je comprends les scientifiques qui ont parfois du mal à faire passer leur message. Mais malgré tout, je pense que le message des scientifiques pendant toute cette période, depuis le mois de mars dernier, est beaucoup plus entendu et mieux entendu qu'il l'était auparavant", a jugé le présentateur, dont le dernier livre Chez Jamy / Je vais vous expliquer vient de paraître. "Je crois que l'épidémie a permis de remettre la science au centre de certains débats."

"Il a fallu 600 ans pour combattre la peste"

"Pour comprendre, il a fallu des explications. J'ai moi-même rencontré pas mal de scientifiques, des infectiologues, des épidémiologistes et j'ai vraiment le sentiment qu'un gros effort de pédagogie a été réalisé pendant cette période. Évidemment il y a eu des oppositions, mais c'est aussi ça la science", a poursuivi Jamy Gourmaud, qui présente actuellement Le monde de Jamy sur France 3.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 12 novemb...


Lire la suite sur Europe1