Marchés français ouverture 6 h 42 min
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 709,98
    -175,89 (-0,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0461
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    16 320,78
    -133,50 (-0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,83
    +1,03 (+0,26 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     

Quand Jake Sullivan livre la stratégie technologique américaine de cette prochaine décennie

KEVIN LAMARQUE

Mi-septembre, le conseiller à la Sécurité nationale de Joe Biden a livré le guide de lecture de la stratégie américaine en matière de souveraineté technologique. Technologies informatiques, vertes et biotechnologies sont les priorités de Washington pour cette prochaine décennie.

C’est un discours édifiant passé sous les radars lorsqu’il a été prononcé mi-septembre, mais que les chercheurs ne cessent aujourd’hui de signaler. Son auteur est le conseiller à la Sécurité nationale de Joe Biden, Jake Sullivan, qui a livré le guide de lecture de la stratégie américaine en matière de souveraineté technologique. "Fondamentalement, nous pensons qu’un petit nombre de technologies devraient jouer un rôle crucial lors de la prochaine décennie (…), nous pouvons considérer que notre succès dépend à 80 % de ce que nous réalisons avec 20 % des technologies", soutient Sullivan.

"Un impératif de sécurité nationale"

Et cet ancien conseiller d’Hillary Clinton de livrer les trois priorités de la Maison-Blanche: les technologies informatiques (microélectronique, quantique, IA), les biotechnologies (et la biofabrication) et les technologies vertes - "Le leadership dans chacun de ces domaines constitue donc un impératif de sécurité nationale." Alors que l’administration Biden a mis sur la table 280 milliards de dollars - dont 52 milliards pour les semi-conducteurs - avec le Chips and Science Act et censé réduire la dépendance de Washington envers Pékin, Sullivan a aussi mis l’accent sur le besoin de renforcer "le vrai superpouvoir de l’Amérique": l’attraction des talents.

Lire aussiSemi-conducteurs: les Etats-Unis prennent d'assaut l'Ohio face aux ambitions chinoises

Autres outils loués par l’influent conseiller: accroître le rôle du puissant CFIUS, en charge du contrôle des investissements étrangers sur le sol américain, et multiplier les coopérations avec les alliés pour isoler la Chine: "De la transformation du G7 en un comité de pilotage du monde libre (…) au lancement d’un partenariat de sécurité (…) dénommé Aukus, nous sommes en train (…) de provoquer un alignement stratégique de l’Atlantique au Pacifique."

Retrouvez cet article sur challenges.fr