Marchés français ouverture 49 min
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 163,40
    +226,19 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    0,9827
    +0,0026 (+0,27 %)
     
  • HANG SENG

    17 073,55
    -149,28 (-0,87 %)
     
  • BTC-EUR

    19 627,42
    -204,33 (-1,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    438,00
    -5,43 (-1,22 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     

"J'adore ça" : Franck Dubosc clame son amour pour le steak haché-frites

·1 min de lecture

Franck Dubosc ne cache pas son amour pour les choses simples, en particulier en ce qui concerne ses goûts culinaires. Alors quand on lui parle du fameux steak haché accompagné de ses frites samedi dans La table des bons vivants sur Europe 1, l'humoriste et acteur, qui sera à l'affiche du film Le sens de la famille le 30 juin au cinéma, n'hésite pas une seconde. "J'adore ça", affirme-t-il. Pas question pour l'humoriste de dissimuler son adoration d'un plat traditionnel des menus enfants dans les restaurants. "Quand c'est simple et bon..." justifie Franck Dubosc.

>> Retrouvez les émissions de Laurent Mariotte tous les samedis de 11h à 12h30 sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

François Hollande et le manque de frites à l'Elysée

La mère de Franck Dubosc lui cuisinait bien évidemment ce plat dans son enfance. "Je n'étais pas très pâtes. Les enfants sont très pâtes, pâtes à la sauce tomate. Moi, je n'étais pas très pâtes. J'étais plus frites, steak haché, purée", raconte-t-il au micro de Laurent Mariotte. Et c'est donc avec surprise que l'acteur apprend que le steak haché et ses frites ont perdu des places dans le classement des plats préférés des Français. Premier encore en 2010, le mets ne pointait plus qu'à la 9e place en 2016.

Franck Dubosc est même allé jusqu'à parler de ce plat en célèbre compagnie. "J'ai eu la chance d'aller dîner chez Julie Gayet, je venais de tourner un film avec elle. J'étais invité chez elle, il y avait François Hollande, et à un mome...


Lire la suite sur Europe1