Marchés français ouverture 5 h 29 min
  • Dow Jones

    34 393,75
    -85,85 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    14 174,14
    +104,72 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 423,41
    +261,61 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,2126
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    33 243,28
    +824,21 (+2,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 008,09
    +39,25 (+4,05 %)
     
  • S&P 500

    4 255,15
    +7,71 (+0,18 %)
     

Jacques-Edouard Daubresse, directeur de DS France : “Une DS4 électrique est techniquement possible”

·1 min de lecture

Capital : Qu’est-ce qui vous a marqué depuis votre arrivée à la tête de DS France il y a six mois ?

Jacques-Edouard Daubresse : J’ai été impressionné par la qualité du réseau. Il y a vraiment un travail remarquable qui a été fait les années précédentes pour construire un réseau avec des DS Stores et des DS Salon qui permet d’offrir aux clients une expérience agréable. L’autre chose qui m’a marqué depuis ces derniers mois c’est l'attachement des équipes à la marque, que ce soit les équipes internes ou du réseau.

Capital : Comment la marque DS France a-t-elle traversé la crise sanitaire ?

Jacques-Edouard Daubresse : Le contexte a été difficile mais DS France ne s’en sort pas trop mal puisque notre part de marché a progressé en 2020. Mais nous sommes tout de même très impatients de voir cette reprise arriver pour retrouver du dynamisme dans les points de vente, dont la fréquentation a beaucoup chuté ces derniers temps.

Capital : Quels enseignements tirez-vous de cette crise pour le futur ?

Jacques-Edouard Daubresse : On a vraiment eu une baisse de trafic des gens dans les showrooms à cause du contexte sanitaire. Je pense que c’est un phénomène qui sera durable. Dans les années à venir, nous aurons sans doute moins de clients qui se déplaceront dans les showrooms. Il faut que l’on travaille sur l’expérience omnicanal afin que le parcours client puisse aussi bien passer par la présence physique que par le digital. Nous avons essayé des choses pendant le confinement en offrant, par exemple, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Brexit : Nissan (Renault) discute avec le Royaume-Uni sur une usine de batteries géante
Voiture électrique : pour rattraper Tesla, Ford mise (très) gros
Voiture électrique : Tesla établit en Chine un centre de données, d’autres vont suivre
Menacés de licenciement, des salariés prêts à faire sauter leur usine
Tesla poursuit son expansion et envisage désormais d’ouvrir une usine en Russie