La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 628,00
    +493,01 (+1,69 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,23
    +184,73 (+1,71 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9738
    +0,0140 (+1,46 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    20 013,64
    +375,65 (+1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,93
    +15,15 (+3,53 %)
     
  • S&P 500

    3 710,84
    +63,55 (+1,74 %)
     

Jacques Bec et Artur Miranda, les princes du goût

Duo d'architectes d'intérieur décalé et flamboyant, Jacques Bec et Artur Miranda créent en s'adaptant à la psychologie de leurs clients et à la force des lieux. Ils exportent leur sur-mesure généreux dans le monde entier depuis leur incroyable villa de Porto.

Cachée derrière un écran de verdure, dans un paisible quartier résidentiel de Porto où prospèrent les jacarandas, près de l'océan, la maison de Jacques Bec et Artur Miranda recèle des trésors. Un petit musée de l'art contemporain et du design. Dans le salon, un tigre empaillé voisine avec une console d'Hervé van der Straeten et un tirage photographique de Thomas Ruff. Dans la salle à manger, sous un plafond tapissé de cachemire Loro Piana, un lustre d'André Arbus fait face à une grande toile abstraite de James Brown.

Dans le dressing, nos hôtes nous désignent une table Art nouveau de Carlo Bugatti, une lampe moderniste de Paavo Tynell et de suggestifs portraits d'éphèbes par Mario Testino. Andy Warhol, Sol LeWitt, Keith Haring, Gilbert & George, Aaron Young, Cindy Sherman: l'inventaire de tous les artistes ici présents serait interminable. "C'est plus une maison de chineurs-collectionneurs que de décorateurs", notent ses occupants.

"J'aime bien l'opulence"

Les deux architectes d'intérieur ont la passion de l'accumulation. En témoignent la débauche de costumes, souliers, vaisselle ou argenterie dont sont emplis leurs placards, et plus encore les centaines de meubles et œuvres d'art stockés dans les entrepôts voisins du showroom de leur agence, à quelques centaines de mètres de là.

Pour reprendre la formule balzacienne, la villa "explique" le duo comme le duo "implique" la villa. Celle-ci nous en dit autant sur leur caractère que sur leur style: éclectique, décalé, drôle, généreux, flamboyant. "J'aime bien l'opulence", avoue Artur Miranda. "Nous sommes assez glossy" , complète Jacques Bec. Ce goût pour le brillant se retrouve dans leurs créations, où le cristal, la laque, les bois vernis et les marbres étincelants abondent.

Installés à Porto depuis bientôt trois décennies, Jacques Bec et Artur Miranda ont imposé leur nom dans l'univers de l'architecture d'intérieur: Oitoemponto, "huit heures pile" en portugais. Leur agence, qui emploie une trentaine de collaborateurs,[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi