La bourse ferme dans 8 h 3 min
  • CAC 40

    6 803,38
    +63,65 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,90
    +47,32 (+1,16 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1271
    -0,0048 (-0,43 %)
     
  • Gold future

    1 795,40
    +7,30 (+0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    50 914,57
    +2 213,78 (+4,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 433,58
    -21,83 (-1,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,55
    +3,40 (+4,99 %)
     
  • DAX

    15 370,89
    +113,85 (+0,75 %)
     
  • FTSE 100

    7 098,49
    +54,46 (+0,77 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,92
    -467,70 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 852,24
    -228,28 (-0,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,3334
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Jacques-Antoine Granjon sort de son silence et dévoile ses ambitions pour Veepee

·2 min de lecture

RENCONTRE - L'emblématique PDG fondateur de Veepee sort du silence, à l'occasion des 20 ans du site de ventes privées. Il raconte le travail de restructuration mené ces dernières années, la crise du Covid, son choix d'abandonner les théâtres et la billetterie, ses projets pour l'entreprise. Et les défis auxquels l'entreprise est confrontée.

Il y avait des mois qu'on n'avait plus entendu cette voix si singulière, légèrement nasillarde. A l'autre bout du fil, on devine l'oeil perçant, la chemise échancrée, la tignasse folle. (aka JAG) est de retour. Alors que son site de ventes privées fête ses 20 ans d'existence, le fondateur a décidé de briser un long silence et de reprendre la parole dans quelques médias, dont Challenges. A l'image de ses concurrents à la tête de Showroomprivé, l'entrepreneur a passé ces dernières années "à la cave", comme disent les startuppers. Autrement dit, en coulisses, à remettre les mains dans l'entreprise. "Le Covid nous a permis de nous recentrer sur notre modèle d'origine, en vendant ou cessant les activités dans les pays moins essentiels comme le Mexique, la Pologne ou le Danemark, et en stoppant nos activités dans l’Entertainment, les théâtres et ", explique celui qui avait racheté plusieurs établissements culturels. "Je me suis dit: la seule chose que je sais faire, c’est Veepee. Je suis revenu aux commandes pour que notre singularité reste très ancrée et notre vison long terme exécutée." Au moment où la pandémie confinait la France, JAG -qui a lui-même attrapé le virus- envoyait 4.000 collaborateurs chez eux. Ils y sont restés 18 mois. "Et nous avons réussi à maintenir notre activité", se félicite le patron. "C'est énorme! Nous sommes dans un monde nouveau où tout le monde rêve d'être freelance. Je fais le pari de cette confiance sur la responsabilité de chacun en proposant aux collaborateurs de travailler deux à trois jours de chez eux."

Compétition pour les stocks des marques

Le principal chantier des derniers mois? L'intégration des concurrents étrangers rachetés ces dernières années: Privalia, présent en Espagne et Italie, Vente-Exclusive, au Benelux et eBoutic.ch en Suisse. "A partir du 11 janvier, nous aurons une seule plateforme Veepee européenne, une seule façon de présenter nos offres, de les produire, les livrer, à nos 66 millions de clients, ce qui représente[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles