Marchés français ouverture 4 h 43 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 603,85
    +361,64 (+1,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,2101
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    29 497,79
    +635,02 (+2,20 %)
     
  • BTC-EUR

    30 389,93
    -195,29 (-0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    721,87
    -13,27 (-1,81 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Jack Ma n'a pas été vu depuis deux mois. Voici ce qui est arrivé à d'autres hommes d'affaires chinois mystérieusement disparus

·2 min de lecture

Le milliardaire chinois et fondateur d'Alibaba, Jack Ma, a été remarquablement absent de la vie publique. Yahoo Finance rapportait dimanche que celui-ci n'avait pas été vu en public depuis plus de deux mois. L'homme d'affaires a manqué une apparition en novembre dans un spectacle télévisé qu'il a fondé. Un autre cadre d'Alibaba l'a remplacé, et le site web de l'émission a retiré sa photo, rapporte The Telegraph.

Les autorités chinoises ont récemment ouvert une enquête antitrust sur Alibaba, le géant du commerce en ligne de Jack Ma. Ant Group, sa société de services financiers, a attiré la colère des banques chinoises qui l'ont accusée de leur voler des affaires. Le pays a adopté en novembre une réglementation qui a mis un terme à l'introduction en bourse de Ant Group.

A lire aussi — Le milliardaire chinois Jack Ma, fondateur d'Ali Baba, est porté disparu

Jack Ma aurait critiqué les régulateurs financiers lors d'une conférence à Shanghai fin octobre, les qualifiant de "club de vieux" mal adapté pour superviser l'innovation technologique chinoise. Duncan Clark, le président de l'entreprise technologique BDA China, basée à Pékin, pense que Jack Ma aurait être sommé de "faire profil bas" en raison des nouvelles règles, rapporte Reuters.

Bien que Jack Ma essaie de rester à l'écart du public pendant l'enquête, son absence rappelle celle d'autres hommes d'affaires chinois qui ont disparu après s'être battus avec les régulateurs.

Ren Zhiqiang, un magnat de l'immobilier à la retraite, a disparu des radars en mars après avoir accusé le Parti communiste de mal gérer la pandémie de Covid-19, rapporte le New York Times. Pékin a par la suite condamné Ren Zhiqiang, 69 ans, à 18 ans de prison.

Le pays aurait arrêté d'autres critiques de sa réponse à la pandémie, dont Xu Zhangrun, professeur de droit, et Zhang Xuezhong, avocat spécialisé dans les droits de l'homme.

A lire aussi — Un fournisseur d'Apple a recours au travail forcé des Ouïgours pour fabriquer les écrans d'iPhones

Xiao Jianhua, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

C'est bientôt la fin pour le réseau Free Wifi confirme Xavier Niel
Le rythme de vaccination va rejoindre celui des autres pays "dans les prochains jours", promet Olivier Véran
Dans cette vidéo, une Tesla Model 3 fait un voyage de 576 km à travers la Californie presque sans intervention humaine
Le salaire de Tim Cook a augmenté de près de 30% en 2020 alors qu'Apple a prospéré durant la pandémie
Ce pistolet médical tisse une toile protectrice, sans contact, pour couvrir les brûlures