Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 664,39
    +336,42 (+0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 400,35
    -17,53 (-1,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

J’ai parcouru 1 000 km en voiture électrique pendant les vacances pour que vous n’ayez pas à le faire

La mobilité électrique peut être un jeu d’enfant, ou une épreuve difficile en grands trajets selon les véhicules et les périodes. Au cours d’un week-end de vacances de Pâques, j’ai parcouru 1 000 km sur autoroute, en Nissan Ariya 87 kWh. Voici le résultat.

Les véhicules électriques promettent toujours plus d’autonomie, avec des modèles se targuant d’atteindre la barrière symbolique des 1 000 km (notamment Mercedes récemment, ou bien Nio en 2021). La réalité du moment est toutefois bien différente : les bons élèves du secteur affichent une autonomie WLTP située entre 400 et 600 km environ.

Au détour d’un weekend, j’ai pris le volant d’une Nissan Ariya équipée d’une batterie de 87 kWh, ayant une autonomie WLTP de 509 km. Pas question pour autant de parcourir 500 km d’autoroute à haute vitesse sans recharger, bien entendu. Les cycles d’homologation WLTP ne reflètent malheureusement pas l’autonomie réelle, et encore moins sur autoroute.

PUBLICITÉ

Mais l’autonomie n’est qu’une partie de l’équation qui peut rendre un voyage en électrique plus ou moins laborieux, l’autre étant liée à la vitesse de recharge. Là encore, de nombreux constructeurs parlent de la puissance maximale de recharge plutôt que de la puissance moyenne, ce qui peut réserver de mauvaises surprises aux moins initiés.

Entre consommation déraisonnable, problèmes de charge rapide et saturation de stations de charge, voici ce que c’est réellement de traverser la France en voiture électrique en période de forte affluence.

[Lire la suite]