Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 271,18
    +390,30 (+0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,37
    -7,96 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

"J’avais peur" : ce sujet que la belle-mère d’Arielle Dombasle lui interdisait catégoriquement d’aborder

Arielle Dombasle n'avait que 11 ans lorsqu'elle a perdu sa mère. En 1964, alors âgée de tout juste 36 ans, elle a succombé à un cancer de l'utérus. Une tragédie dans la vie de l'artiste, qui a choisi de prendre son nom de famille. "À ce moment-là je me suis dit ça va être ma mère qui va revivre à travers moi. Je vais être elle et je vais me venger. Je vais me venger de cette toute petite vie malheureuse où elle a été la victime totale", confiait-elle dans Le Divan. Après la mort précoce de sa mère, Arielle Dombasle a été élevée par son père et sa nouvelle compagne. Une femme autoritaire, comme elle s'en est souvenue sur le plateau de Chez Jordan De Luxe ce mardi 12 septembre. "On vit dans une époque de familles reconstituées. Ça a l'air simple comme ça, mais ça ne l'est pas toujours", a pudiquement commencé l'épouse de Bernard Henri-Lévy. Cette femme, qui était "le grand amour" de son père, l'a fait grandir dans un climat de peur. "C'était quelqu'un qui était éblouissant mais qui avait aussi une jalousie rétrospective, a ajouté Arielle Dombasle. Les enfants sont obligés de vivre tout ça, dans un tourbillon, et souffrent beaucoup." Sur C8, elle a expliqué qu'à cause de cette belle-mère, elle n'avait "pas le droit d'évoquer a mère". "C'était comme ça. Quand vous êtes enfant, vous obéissez. Moi, j'avais peur de mon père et de ma belle-mère", a-t-elle conclu, affirmant lui avoir, malgré tout "pardonné" : "C'est au-delà du pardon". (...)

Lire la suite sur Closer

Léa Salamé : cette décision de Raphaël Glucksmann qui met un coup d’arrêt à sa carrière
Meghan Markle : ce nouveau surnom flatteur qui risque de faire pâlir la famille royale
Muriel Robin "dans le contrôle" : sa réaction à l’affaire Pierre Palmade racontée de l’intérieur
Une gardienne de zoo attaquée mortellement et sans raison par un animal effrayant
Disparition d’Emile, 2 ans, au Vernet : que lui est-il arrivé ? L’avis tranché d’un voisin de la famille