La bourse ferme dans 1 h 36 min
  • CAC 40

    6 717,41
    +48,44 (+0,73 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 960,42
    +25,98 (+0,66 %)
     
  • Dow Jones

    33 788,01
    -64,52 (-0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0387
    +0,0053 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 775,60
    +11,90 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    16 226,39
    +266,30 (+1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    399,89
    -0,81 (-0,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,98
    +2,78 (+3,55 %)
     
  • DAX

    14 384,89
    +29,44 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 584,00
    +72,00 (+0,96 %)
     
  • Nasdaq

    11 020,95
    +37,17 (+0,34 %)
     
  • S&P 500

    3 955,12
    -2,51 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 968,99
    -58,85 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    18 597,23
    +392,55 (+2,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,2002
    +0,0052 (+0,44 %)
     

J’ai été recrutée par une arnaque pyramidale sur Twitter

Via le message envoyé par une inconnue, j’ai commencé un job censé me permettre de gagner beaucoup d’argent et de réaliser mes rêves. Il s’agissait d’une arnaque — et les tentatives de recrutement sont très nombreuses sur Twitter.

« Bonjour, est-ce que vous cherchez un travail en ligne ? ». L’offre est arrivée via Twitter, dans un message groupé envoyé à 50 personnes. « Nous fournissons un service de croissance des ventes sur Amazon, vous n’avez besoin de travailler qu’une heure par jour pour gagner entre 10 et 200 dollars », indique dans cette annonce une certaine Amy. Une offre alléchante, d’autant plus qu’elle m’assure que « ce travail offre des opportunités d’évolution, et vous permet de réaliser vos rêves ». Pour commencer à travailler, pas besoin de faire une lettre de motivation, ou de passer un entretien d’embauche : il suffit d’envoyer un message sur Telegram à Amy.

Ce n’était pas la première fois que je recevais ce message : entre le mois d’août et le mois de septembre, j’ai eu droit à près d’une quinzaine de messages privés (DM) similaires Twitter, envoyés à chaque fois à un groupe de 50 personnes. Avant Amy, il y a eu Lisa, Joyce, Kim ou encore Cathy qui m’ont contactée, à chaque fois pour me faire la même proposition.

Bien évidemment, il ne s’agissait pas d’une véritable offre d’emploi. Il faut toujours se méfier des personnes inconnues qui envoient des messages en masse sur les réseaux sociaux — ils cachent très souvent des combines pour voler votre argent.

[Lire la suite]