Publicité
Marchés français ouverture 8 h 43 min
  • Dow Jones

    39 065,26
    -605,78 (-1,53 %)
     
  • Nasdaq

    16 736,03
    -65,51 (-0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0817
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 648,20
    -1 477,53 (-2,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 475,45
    -27,22 (-1,83 %)
     
  • S&P 500

    5 267,84
    -39,17 (-0,74 %)
     

Italie : les rois du piratage musical attaquent Amazon en justice

La bataille qui oppose les frères Frattasio à Amazon c'est un peu David contre Goliath. Ils accusent le géant américain d'avoir utilisé leur logo à des fins commerciales. Une folle histoire pour ces frères partis de rien.

Nés dans les années 60 à Naples, ces ados, sans bagages scolaire, ont l'idée de créer un petit empire musical.

Le petit label Mixed by Erry (dont Netflix vient de porter l'histoire à l'écran) voit le jour dans les années 80. Une petite étiquette apposée sur les cassettes de l'époque et qui ancre un savoir faire tout particulier : le piratage.

100 personnes travaillent pour cette fratrie et plus de 200.000 cassettes sont vendues chaque semaine. Une entreprise florissante qui profite d'un vide juridique et d'un certain laissez-faire des autorités.

PUBLICITÉ

"Dans notre quartier de Forcella, il y avait crimes, drogues. Un jour la police a mené un raid dans un de nos entrepôt et ils ont dit : 'c'est les frères Frattasio, laissez-les, c'est des bons gars" raconte Angelo Frattasio.

Après avoir payé leur dette à la justice, en 2016 les frères Frattassio déposent la marque en bonne et due forme. Mais ironie du sort pour ces adeptes du piratage, ils s'aperçoivent qu'Amazon vend des vêtements en utilisant leur logo sans leur accord.

"On s'est dit : c'est le karma. Mais bon de pirate à pirate…" philosophe Enrico Frattasio, DJ de la bande.