La bourse ferme dans 2 h 52 min
  • CAC 40

    6 634,99
    +12,40 (+0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 173,25
    +3,38 (+0,08 %)
     
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,1784
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 762,60
    +5,90 (+0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    40 296,40
    -826,47 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 203,32
    -29,97 (-2,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,18
    -0,43 (-0,59 %)
     
  • DAX

    15 630,24
    -21,51 (-0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 039,66
    +12,18 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3802
    +0,0006 (+0,04 %)
     

En Italie, vous pouvez recevoir une amende pour avoir partagé un livre

·1 min de lecture

En France, il n'est pas rare de voir dans les centres-villes, des boîtes à livres où des lecteurs s'échangent gratuitement des ouvrages. Une pratique qui serait illégale en Italie, comme le relatent le Corriere del veneto et la Voce di Venezia. Un kiosque vient d'en faire les frais à Venise. Pour les autorités locales, il s’agit tout simplement d’une "occupation abusive du domaine public", comme indiqué dans le procès-verbal.

Le nœud du problème : un petit kiosque à journaux monté sur un chevalet sur l'un des parterres de fleurs de la Rio Terà dei Pensieri. Depuis le confinement, une pancarte encourage les passants à "ramasser" un livre, en laissant éventuellement un autre ouvrage en échange. Mais en temps de Covid, l'initiative de Nicolas Milanese, n'a pas été soutenue par tous les riverains. Pire, il devrait recevoir une amende.

>> A lire aussi - Les livres les plus vendus depuis quinze ans ne sont pas ceux que vous croyez

Pourtant, le conseiller municipal Paolo Ticozzi a regretté qu'une telle initiative soit punie par la loi. "L'occupation de l'espace public est ridicule, nous parlons de 0,12 mètre carré face à une initiative louable, qui ne doit pas être sanctionnée, mais au contraire être régularisée", a-t-il indiqué. Nicolas Milanese, reconnaît pour sa part ne pas s'être soucié des autorisations. "J'ai eu tort de ne pas mieux m'informer et quelqu'un a dû porter plainte, probablement pour des raisons personnelles, sinon la question ne se serait même pas posée", a regretté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : il n'y aura finalement pas d'isolement obligatoire pour les personnes positives
Covid 19 : faut-il rendre le vaccin obligatoire pour tous ?
Inde : coup d’envoi du premier porte-avions "made in India", exercices en vue avec les Etats-Unis
Défense : le Mexique s'attaque aux fabricants d'armes des Etats-Unis, une procédure "sans précédent"
Vaccin : Macron officialise une troisième dose dès la rentrée pour "les plus fragiles et les plus âgés"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles