Marchés français ouverture 1 h 32 min
  • Dow Jones

    33 507,50
    -158,80 (-0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 219,32
    +18,02 (+0,14 %)
     
  • Nikkei 225

    31 926,13
    +68,51 (+0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,0570
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 809,66
    +436,66 (+2,51 %)
     
  • Bitcoin EUR

    26 587,56
    +980,92 (+3,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    603,55
    +24,79 (+4,28 %)
     
  • S&P 500

    4 288,05
    -11,65 (-0,27 %)
     

Italie: "méconnaissable", "plus intouchable", Donnarumma critiqué et poussé sur le banc par la presse

Gianluigi Donnarumma (24 ans) attendait particulièrement les retrouvailles avec la Macédoine du nord pour chasser les vieux démons italiens, près d’un an après la défaite surprise en barrages de la Coupe du monde (1-0). Mais les choses ne se sont pas aussi bien passées que prévu pour le gardien. L’Italie a en effet concédé le match nul face à son bourreau (1-1), samedi lors des qualifications à l’Euro 2024. Et le joueur du PSG est pointé du doigt comme l’un des responsables de cette contre-performance.

Donnarumma n'est plus "intouchable"

Il est accusé d’avoir mal placé son mur, puis de s’être incliné sur son côté ouvert (plus facile à appréhender pour un gardien) sur le coup franc égalisateur d’Enis Bardhi (81e). "Gigio" suscite depuis l’interrogation des médias italiens qui le jugent "méconnaissable", comme le Corriere dello Sport, au point de demander son remplacement pour le prochain match face à l’Ukraine, mardi (20h45).

"Depuis trop longtemps, ‘Gigio’ n'est plus le meilleur en bleu, poursuit le quotidien. Personne n'oublie les exploits de Wembley, mais désormais Provedel, Vicario et Meret sont des alternatives de plus en plus valables."

Le sujet occupe la une du site de la Gazzetta dello Sport ce lundi matin. Le journal explique pourquoi le gardien "n’est plus intouchable". Le gardien paie les espoirs déçus depuis ses débuts en fanfare avec les pros à 17 ans avec l’AC Milan, puis son départ au PSG en 2021, jamais digéré par les supporters milanais. La Gazzetta raille son absence de progression. "Donnarumma peine à corriger ses défauts, restés peu ou prou les mêmes, tout comme les hauts et les bas qui en résultent", analyse le journal.

La presse sportive rappelle son apport décisif au sacre inattendu à l’Euro 2021 mais souligne son irrégularité et staganation depuis sa signature à Paris. Sur les réseaux sociaux, les fans demandent aussi sa mise au banc et militent pour la titularisation de Guglielmo Vicario (nouveau joueur de Tottenham) ou d’Alex Meret (Naples). Le choix de Luciano Spaletti, nouveau sélectionneur de l’Italie, pour la réception de l’Ukraine sera scruté de près.

Article original publié sur RMC Sport