Marchés français ouverture 5 h 31 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 114,41
    -570,96 (-1,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,2044
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    45 690,00
    -1 278,54 (-2,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,24
    -63,72 (-4,91 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Israël va vacciner les Palestiniens avec un permis de travail israélien

·1 min de lecture

Israël l’a confirmé ce dimanche 28 février : les dizaines de milliers de Palestiniens qui ont un permis pour travailler sur le territoire israélien et dans les colonies de Cisjordanie occupées vont être vaccinés. Au moment où 50% de la population israélienne est déjà vaccinée, les Palestiniens n’ont reçu à ce jour que 30 000 doses de vaccins, pour les 5 millions de Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza… et pour le moment, la campagne ne concerne que le personnel médical en première ligne.

Avec notre correspondante à Ramallah, Alice Froussard

La semaine dernière, l’Autorité Palestinienne parlait d’un accord pour vacciner 100 000 Palestiniens qui travaillent en Israël. Cette fois, le COGAT, l’organe du ministère israélien de la Défense qui supervise les affaires civiles dans les Territoires palestiniens, l’a confirmé, les Palestiniens avec un permis de travail seront vaccinés.

Il s’agira du vaccin Moderna et la campagne de vaccination commencera dans les prochains jours, selon le communiqué publié, au niveau des checkpoints et dans les zones industrielles des colonies.

Pour les Palestiniens ayant un permis de travail, c’est une bonne nouvelle. Mais le reste de la population attend désespérément que d’autres doses de vaccin arrivent. Il y a plusieurs semaines semaines, des responsables palestiniens, plusieurs ONG internationales et l’ONU exhortaient Israël a fournir des vaccins aux 5 millions de Palestiniens parlant « d’obligation »en tant que puissance« occupante »

En Cisjordanie, la situation ne s’améliore pas : il y a une recrudescence de cas chez les jeunes, et les unités corona des hôpitaux sont pleines. Ce samedi, les autorités ont donc décidé de fermer les écoles, et intensifier le lockdown partiel imposé chaque week–end.