La bourse ferme dans 5 h 22 min
  • CAC 40

    6 588,32
    +56,40 (+0,86 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 092,50
    +27,67 (+0,68 %)
     
  • Dow Jones

    35 058,52
    -85,79 (-0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1823
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 798,40
    -1,40 (-0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    33 738,50
    +1 917,87 (+6,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    936,84
    +60,60 (+6,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,36
    +0,71 (+0,99 %)
     
  • DAX

    15 559,90
    +40,77 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    7 016,64
    +20,56 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    14 660,58
    -180,14 (-1,21 %)
     
  • S&P 500

    4 401,46
    -20,84 (-0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3871
    -0,0008 (-0,06 %)
     

Israël a utilisé le premier essaim de drones de combat dopés à l’IA pour ses attaques à Gaza

·2 min de lecture

Voici la première guerre de l’intelligence artificielle, si toutefois l’idée de la guerre peut être associée à celle de l’intelligence. Son champ de bataille est celui des tensions entre Israël et le territoire palestinien occupé. Selon NewScientist, en mai dernier, les forces de défense israéliennes affirment avoir utilisé une IA et des supercalculateurs pour identifier les cibles des frappes. C’est un essaim de drones guidés par cette IA qui aurait identifié de nouvelles cibles dans la bande de Gaza après que les supercalculateurs ont passé au peigne fin les données collectées par des satellites, des aéronefs et des troupes au sol. C’est l'Unité 8200 du Corps du Renseignement de Tsahal (acronyme pour désigner l'Armée de défense d'Israël) qui est à l’origine de cette IA et de ses puissants algorithmes ; elle serait d'ailleurs utilisée depuis maintenant deux ans. Pour plus de précisions et apporter de la prédiction sur les horaires et lieux des attaques ennemies, l'IA se nourrit des archives des données collectées depuis des années sur le terrain ou dans les airs.

Les forces israéliennes ne donnent pas de détails sur les caractéristiques de leur essaim de drones, mais elles affirment que l’IA apporte une réduction considérable de la durée des combats, car elle permet de traiter de très nombreuses informations très rapidement et d’y voir plus clair pour prendre une décision stratégique éclairée.

Un drone MQ-9 Reaper de l’armée française, situé sur la BA-709 de Cognac. Contrairement aux petits drones évoluant en essaims, il n’est absolument pas autonome et nécessite un équipage de quatre aviateurs au sol. © Sylvain Biget
Un drone MQ-9 Reaper de l’armée française, situé sur la BA-709 de Cognac. Contrairement aux petits drones évoluant en essaims, il n’est absolument pas autonome et nécessite un équipage de quatre aviateurs au sol. © Sylvain Biget

Des essaims de drones suicides pour l’armée française ?

À chaque fois que l’on évoque l’IA et l’autonomie des drones, on pense aux robots tueurs et, dans ce domaine, la fiction pourrait bien laisser place à la réalité d’ici peu. Cette autonomie des robots armés, c’est justement ce qui inquiète le Conseil de sécurité de l'ONU et Humans Rights Watch. La...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles