La bourse ferme dans 2 h 46 min
  • CAC 40

    5 810,17
    -20,48 (-0,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 691,89
    -12,96 (-0,35 %)
     
  • Dow Jones

    30 924,14
    -345,96 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1922
    -0,0057 (-0,48 %)
     
  • Gold future

    1 685,10
    -15,60 (-0,92 %)
     
  • BTC-EUR

    40 032,00
    -1 672,86 (-4,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    953,89
    -33,32 (-3,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,15
    +1,32 (+2,07 %)
     
  • DAX

    13 984,73
    -71,61 (-0,51 %)
     
  • FTSE 100

    6 666,40
    +15,52 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 723,47
    -274,33 (-2,11 %)
     
  • S&P 500

    3 768,47
    -51,25 (-1,34 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3822
    -0,0072 (-0,52 %)
     

Israël a obtenu un stock de vaccins en échange de données médicales à Pfizer

·2 min de lecture

Comment Israël a obtenu des millions de doses de vaccins contre le Covid-19 avant tout le monde ? Le ministère de la Santé de l’État hébreu lève le voile sur le mystère et publie un document dans lequel est détaillé l’accord conclu entre le laboratoire Pfizer/BioNTech et Israël. Le premier s’est engagé à fournir rapidement des millions de doses de vaccins, en échange le second s’est engagé à partager les données des effets de la vaccination sur sa population. RFI a pu consulter le document.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Le document signé par Israël et le laboratoire Pfizer/BioNtech est intitulé « Accord de suivi épidémiologique en situation réelle ». Dès les premières pages l’objectif est détaillé : « Il s’agit de récolter et d’analyser un maximum de données pour savoir à quel moment une population vaccinée à grande échelle atteint l’immunité collective. »

Le document le précise bien : cette entente se fait dans le respect de la loi sur la protection de la vie privée en Israël. Le Premier ministre israélien ne s’en était d’ailleurs pas caché. Début janvier, Benyamin Netanyahu a déclaré publiquement que son pays partagerait les données liées à la vaccination avec Pfizer/BioNTech et même avec le monde entier. Le but étant d'aider à la mise en place de stratégies pour vaincre le coronavirus.

À lire aussi : Covid-19: avec 2 millions de vaccinés, Israël veut devenir «le premier pays à sortir de la crise»

En Israël, pour le moment, les détracteurs du Premier ministre ne lui reprochent pas le partage de données personnelles, mais bien le coût du vaccin. Pour l’obtenir en priorité, l’État hébreu aurait payé quasiment le double du prix, selon la presse israélienne. Mais les autorités refusent de commenter cette information.

► À lire aussi : Comment Israël est devenu le champion de la vaccination contre le Covid-19