Publicité
La bourse ferme dans 7 h 51 min
  • CAC 40

    7 950,23
    -16,45 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 867,90
    -4,67 (-0,10 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,43 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0837
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    2 045,30
    -4,10 (-0,20 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 379,61
    -331,98 (-0,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,06
    -0,43 (-0,56 %)
     
  • DAX

    17 418,55
    -0,78 (-0,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 700,09
    -6,19 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,78 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 233,71
    +135,01 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    16 634,74
    -91,12 (-0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    -0,0000 (-0,00 %)
     

Israël : les manifestations contre la réforme de la justice ne fléchissent pas

Pour la 20e semaine consécutive, les Israéliens sont descendus dans les rues pour protester contre la réforme de la justice.   - Credit:AHMAD GHARABLI / AFP
Pour la 20e semaine consécutive, les Israéliens sont descendus dans les rues pour protester contre la réforme de la justice. - Credit:AHMAD GHARABLI / AFP

En Israël, la gronde ne fléchit pas. Samedi 20 mai, la foule est de nouveau descendue dans les rues pour protester contre le projet de réforme du système judiciaire du gouvernement de Benyamin Netanyahou, Premier ministre israélien inculpé pour corruption dans une série d'affaires. C'est la 20e semaine d'affilée que la population exprime son mécontentement. Sur les pancartes sont inscrits des messages critiquant le gouvernement : « Bibi, l'ennemi de la démocratie », « ministre du crime ».

La « pause » proposée par le Premier ministre le 27 mars afin de donner une « chance […] au dialogue » n'a finalement pas convaincu. Car la mobilisation reste forte et les Israéliens continuent de conspuer leurs politiques. « Nous nous tenons ensemble pour défendre la démocratie israélienne », a déclaré Amos Tanay, scientifique de 52 ans, appelant à l'union des « parties de la société israélienne qui, pendant toutes ces années, ont été silencieuses et écoutaient ». « Mais aujourd'hui, nous crions et nous essayons d'être forts », a-t-il ajouté.

Aucun chiffre officiel n'a été communiqué par la police.

Une volonté de rééquilibrer les pouvoirs

La semaine dernière, la mobilisation était réduite, sur fond de violences entre Israël et des mouvements armés palestiniens dans la bande de Gaza, ayant coûté la vie à 34 Palestiniens et 1 Israélienne. Un cessez-le-feu a mis fin samedi dernier à cinq jours d'affrontements.

À LIRE AUSSIL'Iranienne qui met les mollahs échec et matPour le gouve [...] Lire la suite