Marchés français ouverture 3 h 42 min
  • Dow Jones

    34 033,67
    -265,63 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    14 039,68
    -33,22 (-0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    28 906,75
    -384,26 (-1,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2009
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 470,87
    +34,03 (+0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    32 345,81
    -1 108,77 (-3,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    965,96
    -26,52 (-2,67 %)
     
  • S&P 500

    4 223,70
    -22,89 (-0,54 %)
     

Israël et le Hamas intensifient leurs bombardements, des dizaines de morts

·2 min de lecture
ISRAËL ET LE HAMAS INTENSIFIENT LEURS BOMBARDEMENTS, DES DIZAINES DE MORTS

par Nidal al-Mughrabi, Jeffrey Heller et Stephen Farrell

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Les hostilités entre Israël et le Hamas se sont intensifiées mardi, portant le nombre de morts en deux jours à 35 Palestiniens et trois personnes en Israël, alors qu'Israël a effectué de multiples frappes aériennes à Gaza et que les activistes palestiniens ont tiré des roquettes sur Tel Aviv.

Israël a effectué des centaines de frappes aériennes à Gaza durant la nuit, alors que le mouvement islamiste et d'autres groupes activistes palestiniens ont tiré de multiples roquettes sur Tel Aviv et Beer-Sheva.

Un immeuble résidentiel de 13 étages, abritant notamment des bureaux utilisés par la direction du Hamas, s'est effondré à Gaza après avoir été touché par une frappe aérienne israélienne.

Il s'agit des échanges aériens les plus intenses entre Israël et le Hamas depuis la guerre de 2014 à Gaza, et ils ont suscité l'inquiétude de la communauté internationale, qui craint que la situation ne devienne incontrôlable.

L'envoyé de l'ONU pour la paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, a tweeté : "Arrêtez les tirs immédiatement. Nous sommes en train de nous diriger vers une guerre totale. Les dirigeants de toutes les parties doivent prendre la responsabilité de la désescalade."

"Le coût de la guerre à Gaza est dévastateur et est payé par les gens ordinaires. L'ONU travaille avec toutes les parties pour rétablir le calme. Arrêtez la violence maintenant", a-t-il encore écrit.

Au petit matin, mercredi, les habitants de Gaza ont signalé que leurs maisons tremblaient et que le ciel s'illuminait sous l'effet des attaques israéliennes, des roquettes tirées par le Hamas et le Djihad islamique, autre mouvement présent dans la bande de Gaza, et des missiles de la défense aérienne israélienne qui les interceptaient.

Les Israéliens se mettaient à l'abri dans les communautés situées à plus de 70 km de la côte, au milieu des bruits d'explosion. Israël a déclaré que des centaines de roquettes avaient été tirées par des groupes palestiniens.

La branche armée du Hamas a déclaré avoir tiré 210 roquettes vers Beer-Sheva et Tel Aviv en réponse au bombardement des tours de la ville de Gaza.

À Tel Aviv, des sirènes antiaériennes ont retenti dans toute la ville. Pour Israël, le fait que les activistes palestiniens aient pris pour cible Tel Aviv, sa capitale commerciale, constitue un nouveau défi dans la confrontation avec le Hamas, considéré comme une organisation terroriste par Israël et les États-Unis.

Ces violences font suite à des semaines de tension à Jérusalem pendant le mois sacré musulman du ramadan, avec des affrontements entre la police israélienne et des manifestants palestiniens autour de la mosquée Al-Aqsa.

Ces affrontements se sont intensifiés ces derniers jours, à l'approche d'une audience judiciaire - désormais reportée - dans une affaire qui pourrait aboutir à l'expulsion de familles palestiniennes de maisons de Jérusalem-Est revendiquées par des colons juifs.

(version française Camille Raynaud)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles