Publicité
La bourse ferme dans 2 h 35 min
  • CAC 40

    8 213,82
    +46,32 (+0,57 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 075,12
    +2,67 (+0,05 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,19 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0860
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    2 413,70
    -3,70 (-0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 655,67
    +88,34 (+0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,00
    +10,59 (+0,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,55
    -0,51 (-0,64 %)
     
  • DAX

    18 784,69
    +80,27 (+0,43 %)
     
  • FTSE 100

    8 423,82
    +3,56 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,33 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,2694
    -0,0012 (-0,09 %)
     

Qui est Ibrahim Biari, le chef du Hamas visé par la frappe d'Israël sur un camp de réfugiés à Gaza?

Il serait l'un des responsables de l'attaque du 7 octobre. Ibrahim Biari, un dirigeant du Hamas, a été "éliminé" lors d'une frappe de l'armée de l'air israélienne à Gaza, ce mardi 31 octobre, a annoncé Tsahal.

"Commandant du bataillon Jabaliya-Centre", Ibrahim Biari est selon l'armée israélienne "responsable d'avoir envoyé des terroristes de la Noukhba (unité d'élite du Hamas, NDLR) en Israël pour commettre le massacre du 7 octobre". "Ces derniers jours", le responsable du Hamas dirigeait les combats dans le nord de la bande de Gaza.

Toujours selon Israël, Ibrahim Biari était par ailleurs impliqué dans l'envoi de terroristes lors de l'attentat au port d'Ashdod en 2004, où 13 Israéliens ont été tués. Il serait également responsable de nombreux tirs de roquettes sur Israël pendant deux décennies et l'instigateur de nombreuses attaques contre les forces israéliennes.

Une frappe meurtrière

Des dizaines de personnes ont été tuées, ce mardi, dans le bombardement du camp de réfugiés de Jabaliya, le plus grand de la bande de Gaza. La frappe a été confirmée par l'armée israélienne, qui a indiqué qu'elle ciblait Ibrahim Biari et d'autres "terroristes".

PUBLICITÉ

Dans une vidéo de l'AFPTV, il est possible de compter au moins 47 corps drapés de linceuls allongés au sol dans la cour d'un hôpital après avoir été extraits des décombres. Les images montrent aussi un énorme cratère et des destructions causées par le bombardement.

Selon Tsahal, "le fief de Jabaliya était utilisé comme lieu d'entraînement" par le Hamas "afin de mener des activités terroristes". "La frappe a endommagé le PC (poste de commandement) du Hamas dans la zone, et éliminé un nombre important de terroristes se trouvant sur place avec Biari. De plus, l'infrastructure terroriste souterraine s'est effondrée suite à notre frappe", a affirmé l'armée israélienne.

Créé en 1948, après la création de l'État d'Israël, le camp de Jabaliya constitue par la zone la plus densément peuplée de Gaza. Environ 50.000 Palestiniens y habitent sur seulement 1,4 km².

L'armée isréalienne intensifie depuis vendredi 27 octobre sa riposte contre le Hamas après l'attaque terroriste du 7 octobre. Des "combats féroces" dans la bande de Gaza opposent les soldats israéliens au Hamas, a affirmé ce mardi l'armée israélienne, ajoutant que des dizaines de soldats palestiniens avaient été tués au cours des dernières heures.

"Nous avons fait entrer des véhicules lourdement blindés, des chars, des véhicules blindés de combat, des bulldozers", a dit mardi matin le porte-parole de l'armée Jonathan Conricus, faisant état de quelque "300 cibles" frappées en 24 heures.

Article original publié sur BFMTV.com