La bourse ferme dans 5 h 53 min

Isolement, carrière ralentie... 9 idées reçues sur le télétravail

1. Le télétravailleur bosse moins que les autresArchifaux

Loin des yeux, loin du labeur ? Sans pression directe d’un chef, le «teleworker» va-t-il buller ou céder à des distractions telles que nourrir le chat, ouvrir le frigo, comater devant une compil Best Goals Ronaldo, caresser le chat... Pour Frantz Gault, «c'est une contre-vérité, les études prouvent au contraire que le télétravail booste la productivité. A commencer par celle conduite en 2013 par Nicholas Bloom, professeur d'économie de l’université de Stanford, sur l'agence de voyages chinoise Ctrip. Intitulée Does Working from Home Works ?, elle montre que la performance des home workers était supérieure de 13% à celle des salariés sur site.

Notre propre enquête auprès de nos clients (12 000 répondants) confirme ce fait : 96% des managers jugent que le volume du travail abattu est supérieur chez soi.» «Par ailleurs, ajoute Matthieu Billette de Villemeur, on observe une baisse des arrêts maladie de 5,5 jours par an chez les télétravailleurs. Moins malades, plus disponibles... Les journées off the office jouent le rôle de respirations salutaires.»

>> A lire aussi - Isolement, horaires à rallonge... surprise, le télétravail n'est pas forcément la panacée pour les cadres

2. Il est seul au mondeRarement vrai

Certes, on peut faire un Skype vidéo. Mais nous parlons ici du contact en chair et en os. D'emblée, Frantz Gault démine : «En France, le télétravail correspond surtout à des dispositifs d'un à deux jours par semaine. Dans cette limite, il n'y a pas de tour d'ivoire, au contraire, on déguste le calme. Au-delà…» Une étude Malakoff-Médéric révélait récemment que la durée idéale était de 6,8 jours hors les murs par mois. Et l'Organisation internationale du travail recommande de ne pas excéder trois jours par semaine. Si c'est plus, «mieux vaut créer des routines de communication avec ses collègues, préconise Matthieu Billette de Villemeur. Dire bonjour ou s'offrir une pause café en visio casseront l'impression d'abandon.»

3.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Isolement, horaires à rallonge... surprise, le télétravail n'est pas forcément la panacée pour les cadres
10 idées pour (re)donner du sens à son travail
Impôt sur le revenu : le nom de l'épouse figurera désormais aussi sur l'avis
Réforme des retraites : mauvaise nouvelle, avoir une (trop) belle carrière pourrait se retourner contre vous
Écologie : les bonnes idées made in France