La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,18
    -276,11 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2164
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    29 391,26
    -767,75 (-2,55 %)
     
  • BTC-EUR

    26 594,07
    +207,08 (+0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    653,41
    +6,09 (+0,94 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Isère: la gérante d'une discothèque restée ouverte pendant le confinement placée en garde à vue

Ambre Lepoivre
·1 min de lecture
Une boîte de nuit (photo d'illustration) - Linh Pham / AFP
Une boîte de nuit (photo d'illustration) - Linh Pham / AFP

Une discothèque de Grenay, dans l'Isère, est soupçonnée d'avoir accueilli clandestinement des fêtards, à plusieurs reprises, pendant le confinement. La gérante du César Palace et son frère ont été placés en garde à vue ce mercredi, rapporte le Dauphiné libéré.

C'est par hasard que les gendarmes ont commencé à nourrir des soupçons autour de cette boîte de nuit. Début octobre, ils intervenaient sur un accident de la route quand ils ont aperçu des individus sortir du César Palace. Une enquête a alors été ouverte et a permis de confirmer que des soirées y ont été organisées pendant ce deuxième confinement, mais également pendant le premier.

Fermeture obligatoire depuis mars

Le gouvernement les a pourtant interdites dès le 17 mars sur l'ensemble du territoire, suscitant d'ailleurs l'ire des propriétaires de boîtes de nuit qui se disent pris à la gorge financièrement.

Ce mercredi, les gendarmes se sont rendus au César Palace afin d'effectuer des prélèvements permettant d'étayer les soupçons de non-respect de l'obligation de fermeture liée à la crise sanitaire.

Article original publié sur BFMTV.com