La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 515,15
    -1 139,44 (-3,49 %)
     
  • Nasdaq

    11 454,46
    -530,06 (-4,42 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0476
    -0,0080 (-0,75 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 972,79
    -1 115,85 (-3,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    655,51
    -15,16 (-2,26 %)
     
  • S&P 500

    3 931,29
    -157,56 (-3,85 %)
     

Irlande du Nord : ce que peut changer la victoire des indépendantistes

Le parti qui prône une réunification avec la République d’Irlande remporte une victoire historique. Elle est en partie liée au Brexit et ne représente pas un changement radical des opinions.

Devançant les unionistes au pouvoir depuis des décennies, , partisan d'une réunification de l'Irlande, a remporté ce samedi 8 avril une victoire historique en qui marque une "nouvelle ère", malgré le risque de paralysie politique.

Cette victoire permet au Sinn Fein, ex-vitrine politique du groupe paramilitaire Armée républicaine irlandaise (IRA), de nommer une Première ministre locale, pour la première fois en cent ans d'histoire d'une province sous tension

Alors que touche à sa fin le long dépouillement des bulletins de vote déposés jeudi dans les urnes pour désigner les 90 élus de l'Assemblée locale, des résultats presque définitifs donnent plusieurs sièges d'avance au Sinn Fein face à son rival unioniste DUP, fidèle à la couronne britannique.

Saluant "un moment très important de changement" avec l'entrée dans "une nouvelle ère", la dirigeante du Sinn Fein en Irlande du Nord, Michelle O'Neill, 45 ans, a promis de dépasser les divisions. "J'offrirai un leadership inclusif, qui célèbre la diversité, qui garantit les droits et l'égalité pour ceux qui ont été exclus, discriminés ou ignorés dans le passé."

A Belfast, le décompte donne jusqu'ici au Sinn Fein 27 des 88 sièges déclarés, contre 24 pour le DUP. Il a aussi obtenu le plus de votes de première préférence (29% contre 21,3%).

Plut tôt dans la journée, le DUP avait déjà reconnu via son chef Jeffrey Donaldson que le Sinn Fein était sur le point de devenir le nouveau parti dominant à l'Assemblée.

Le gouvernement doit être dirigé conjointement par nationalistes et unionistes en vertu de l'accord de paix de 1998.

Mais les pourparlers pour la formation d'un gouvernement s'annoncent difficiles et le risque [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles