La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 173,29
    +673,46 (+1,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Irlande du Nord: l'UE dénonce "une violation" de l'accord du Brexit

·2 min de lecture

Le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, a fait part dans un communiqué cinglant ce mercredi de ses "vives inquiétudes" sur la décision "unilatérale" de Londres d'étendre la période de grâce sur les contrôles alimentaires entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord.

Bruxelles a vivement condamné mercredi la décision de Londres d'étendre la période de grâce sur les contrôles alimentaires entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord, qu'il considère comme "une violation" de l'accord de , dans un communiqué. Le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, fait part de ses "vives inquiétudes" sur cette "décision unilatérale" du gouvernement britannique, en "contradiction flagrante avec l'approche constructive qui avait prévalu jusqu'à présent", dans ce communiqué au ton particulièrement cinglant.

La décision britannique constitue "une violation" des dispositions du protocole nord-irlandais conclu dans le cadre de l'accord de Brexit entre l'UE et la Grande-Bretagne, ainsi que de "l'obligation de bonne foi" prévue par cet accord. Pour Bruxelles, cette décision "sape" à la fois le travail du comité conjoint chargé de surveiller la mise en oeuvre du traité de divorce entre l'UE et l'ancien Etat membre -- qui a quitté définitivement le bloc européen le 1er janvier 2021 -- et "la confiance mutuelle" nécessaire à des solutions de coopération. L'UE regrette enfin une décision unilatérale prise sans que Maros Sefcovic, co-président (européen) du comité conjoint, n'en ait été informé.

Contrôles controversés sur les produits alimentaires

Le gouvernement britannique a décidé mercredi de prolonger jusqu'au 1er octobre la période de grâce sur les controversés contrôles sur les produits agroalimentaires entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord, prévue pour permettre aux entreprises de s'adapter aux nouvelles dispositions post-Brexit.

Il s'agit d'une mesure "temporaire" destinée à éviter des perturbations majeures "dans le cadre d'une mise en oeuvre [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi