La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 683,74
    +548,75 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 051,64
    +222,13 (+2,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9737
    +0,0139 (+1,45 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    20 187,35
    +499,87 (+2,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    447,10
    +18,32 (+4,27 %)
     
  • S&P 500

    3 719,04
    +71,75 (+1,97 %)
     

iPhone, Mac, iPad... Apple alerte sur une faille de sécurité sur certains produits

La faille de sécurité peut permettre à un pirate d’exécuter sur certains appareils des actions sans autorisation.

APPLE - Après la détection d’une faille de sécurité qui permet à un tiers de prendre le contrôle de certains modèles d’iPhone, iPad et Mac, Apple recommande de mettre à jour le logiciel d’exploitation. Les failles ont été signalées, selon la firme à la pomme, par des chercheurs anonymes.

Sont concernés les iPhone 6 et modèles ultérieurs, tous les iPad Pro, les iPad de cinquième génération et suivantes, ainsi que les Mac, selon des avis postés sur le site d’Apple. Selon la firme à la pomme, dans l’ancienne version du logiciel d’exploitation, « une application peut utiliser du code arbitraire » avec accès indu à l’appareil, ce qui signifie qu’un pirate peut exécuter des actions sans autorisation.

La protection des données, une priorité pour Apple

« Cette possibilité pourrait avoir été activement exploitée » par des pirates informatiques, indique Apple, sans plus de précisions. La faille est aussi exploitable par le biais de « contenu internet conçu avec malveillance », ajoute le groupe de Cupertino (Californie). Pour remédier à ces défauts, Apple incite les utilisateurs à télécharger la version 15.6.1 du logiciel d’exploitation iOS pour les iPhone, son pendant iPadOS 15.6.1 pour iPad et macOS Monterey 12.5.1 pour les ordinateurs Mac.

Le géant technologique a fait de la protection des données personnelles et de la cybersécurité un leitmotiv. En avril 2021, il avait bousculé l’écosystème de l’iPhone en obligeant les applications à demander à l’utilisateur s’il acceptait que des données soient recueillies sur son utilisation d’autres applis et sur internet.

Cette modification du système d’exploitation iOS a privé d’outils précieux les applications très dépendantes de la publicité, notamment Facebook ou Snapchat, qui ont perdu des revenus publicitaires de ce fait.

Lire aussi

Facebook a fourni les échanges privés d’une mère et sa fille accusée d’avortement illégal

Waze, Google maps, Citymapper... Ces applis vont devoir inciter à des déplacements écoresponsables

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Apple