La bourse est fermée

Les investisseurs plébiscitent l'immobilier commercial américain, selon BrickVest


(AOF) - Le dernier baromètre trimestriel de l’immobilier commercial de la plateforme d’investissement BrickVest révèle que 56 % des investisseurs privilégient des stratégies d’investissement à risque modéré (le plus haut niveau atteint sur une période de 24 mois). Il révèle également que le marché immobilier commercial américain confirme sa popularité auprès des investisseurs européens, enregistrant une hausse de 7 % sur l’année.

En effet, selon BrickVest, on assiste à un engouement croissant à l'égard du marché immobilier commercial américain sur l'année 2018. Ainsi, les Etats-Unis (Shenzhen: 000938.SZ - actualité) sont aujourd'hui la troisième destination privilégiée pour l'immobilier commercial, avec 18 %, juste derrière l'Allemagne (19 %) qui, comme l'année dernière, conserve la deuxième place du classement.

Cité dans 43 % des intentions d'investissements sur l'année 2018, le Royaume-Uni reste en tête du classement du Baromètre et cela malgré l'incertitude persistante des décisions liées au Brexit.

Concernant la France (17 %), sa popularité est en recul de 7 % sur un an, conséquence d'une fin d'année très chahutée avec le mouvement des Gilets Jaunes.

Alors que la crainte d'un retournement de cycle s'accroît, le baromètre montre que l'appétit pour les stratégies à haut risque (-27 %) s'est effondré au cours des 12 derniers mois.

Sur le dernier trimestre 2018, plus de la moitié (56 %) des investisseurs immobiliers déclare privilégier les stratégies à risque modéré, en progression de 19 % par rapport à l'année dernière, soit le niveau le plus élevé jamais atteint depuis 2016.

Concernant la France, les investisseurs sondés se situent parmi les plus conservateurs, avec 62 % de réponses en faveur des stratégies à risque modéré.

En matière d'objectifs d'investissement, la croissance du capital et les revenus restent les deux principaux moteurs des investisseurs immobiliers, recueillant respectivement 46 % et 40 % des réponses au dernier trimestre.