La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1945
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 480,31
    -100,75 (-0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    780,50
    -13,83 (-1,74 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Les investisseurs sur le marché de la dette privée doutent de leur capacité à gérer les défaillances dans le cadre d'un ralentissement post-pandémique - un rapport commandé par Ocorian

·4 min de lecture

- Une nouvelle étude révèle que 87 % des investisseurs sur les marchés des capitaux poursuivent une stratégie de prêt direct

- Cependant, près de la moitié (47 %) n'ont pas confiance en leur aptitude à gérer le recouvrement des pertes.

LONDRES, 21 mai, 2021 /PRNewswire/ -- Une écrasante majorité (87 %) des investisseurs sur les marchés des capitaux poursuivent des stratégies de prêt direct, mais près de la moitié (47 %) manque de confiance quant à leur capacité à gérer le recouvrement des pertes, ce qui pourrait avoir de graves répercussions en cas d'augmentation des défaillances des sociétés à mesure que les régimes de soutien gouvernementaux axés sur la pandémie sont retirés.

Ocorian Logo (PRNewsfoto/Ocorian)
Ocorian Logo (PRNewsfoto/Ocorian)

Selon un rapport de Capital Markets, intitulé Navigating CovExit : en recherchant de la valeur dans les marchés obligataires, commandé par Ocorian1, un leader mondial des marchés de capitaux, de l'administration de fonds et des services corporatifs et fiduciaires1, la majorité (57%) des investisseurs sur les marchés des capitaux ont une stratégie de prêt direct existante qu'ils cherchent à développer et 30% ont une stratégie qu'ils sont en train d'exécuter.

Avec 207 milliards de dollars déployés par 327 fonds de prêts directs à l'échelle mondiale au cours des 10 dernières années2, l'étude met en évidence un manque de confiance chez les investisseurs quant à la capacité pour leurs prêts directs à traverser la crise. Ils ont exprimé le moins de confiance au sujet du traitement du recouvrement des pertes (47 %), de l'évaluation des risques (53 %), de la production de déclarations (54 %) et de la surveillance des engagements (57 %).

Ocorian a commandé une recherche indépendante auprès de 100 décideurs des marchés financiers travaillant dans des banques d'investissement et des sociétés de capital privé en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique et en Asie afin d'évaluer leur état de préparation opérationnelle alors qu'ils planifient leurs stratégies d'investissement à l'issue de la pandémie de coronavirus.

Les répondants des jeunes entreprises de moins de 10 ans étaient moins sûrs de leurs capacités de recouvrement des pertes lorsqu'il s'agissait de prêts directs, seulement 41 % exprimant leur confiance. À l'échelle régionale, les répondants européens (28 %) étaient les moins confiants en ce qui a trait aux solides capacités de recouvrement des pertes, ce qui est nettement inférieur aux répondants nord-américains (40 %), africains (48 %) et asiatiques (72 %).

Malgré leurs inquiétudes, quelque 92 % des répondants s'attendent à ce que les faillites et les restructurations d'entreprises leur offrent des possibilités au cours des 12 prochains mois, dont 22 % croient que ces possibilités seront significatives.

Alan Booth, responsable mondial des marchés de capitaux à Ocorian, a déclaré : « Relativement peu de défaillances à ce jour donnent à penser que les investissements dans la dette privée ont fait preuve de résilience, mais le soutien du gouvernement et le faible coût du financement peuvent masquer un degré variable de traumatisme sur le marché. Au fur et à mesure que ce soutien s'épuisera et que les taux d'intérêt augmenteront, nous pouvons nous attendre à voir des difficultés et des possibilités surgir dans certains secteurs. La façon dont les gestionnaires de la dette privée réagiront sera variée et nous sommes susceptibles de voir les faucons plus nombreux que les colombes.

« En dépit de leurs préoccupations opérationnelles et d'un l'affaiblissement des fondamentaux à court terme sur les marchés privés du crédit, les investisseurs sont de plus en plus attirés par le secteur en prévision des restructurations de la dette ainsi que des fusions et acquisitions découlant de la pandémie. Cependant, les fonds qui passent du capital-investissement ou de l'immobilier à des prêts directs peuvent avoir de la difficulté à adapter leur infrastructure pour répondre à leur besoin d'exécution rapide.

« Il est essentiel que les gestionnaires disposent de processus opérationnels, de gestion des risques et de conformité suffisamment robustes et évolutifs en place en interne ou dans le cadre d'une entente externalisée pour éviter les retards et les risques inutiles pour eux-mêmes et leurs sociétés en commandite ».

Pour en savoir plus, veuillez participer au webinaire du 9 juin ou télécharger le rapport Navigating CovExit : si vous recherchez le rapport complet sur le marché obligataire, veuillez cliquer ici.

Notes à l'intention des rédacteurs

1 Une recherche a été menée auprès d'un groupe de 100 professionnels de niveau supérieur des marchés des capitaux en mars 2021. Tous les répondants ont participé aux processus de prise de décisions d'affaires et étaient répartis uniformément en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique et en Asie, et provenaient soit de banques d'investissement à moyenne ou grande capitalisation, soit d'entreprises de capital privé. Les répondants travaillaient dans des entreprises dont le bilan allait d'environ 50 milliards de dollars à plus d'un milliard de dollars.

2 Données Preqin publiées dans le document Perspectives du prêt direct 2021 de S&P Market Intelligence le 18 décembre 2020

À propos d'Ocorian

Ocorian est un leader mondial dans les services aux entreprises et fiduciaires, l'administration de fonds et les marchés de capitaux. Elle dispose de 260 milliards de dollars d'actifs sous administration et emploie 1 250 professionnels.

Soutenir et protéger l'investissement mondial constitue la priorité d'Ocorian, qui gère plus de 17 000 structures pour le compte de 8 000 clients, dont des institutions financières, des organisations internationales de grande envergure et des particuliers fortunés.

Ocorian offre des solutions entièrement conformes et adaptées aux besoins individuels des clients, peu importe le lieu dans lequel ils détiennent des intérêts financiers dans le monde, ou peu importe la façon dont ils sont structurés.

Le groupe offre une gamme complète de services aux entreprises, aux fonds et aux clients privés sur un réseau de 16 bureaux couvrant toutes les plaques tournantes financières du monde. Les sites comprennent les Bermudes, les îles Vierges britanniques, les îles Caïman, Guernesey, Hong Kong, l'Irlande, l'île de Man, Jersey, le Luxembourg, Malte, Maurice, les Pays-Bas, Singapour, les Émirats arabes unis et le Royaume-Uni, ainsi qu'un bureau de représentation aux États-Unis.

Pour en savoir plus sur Ocorian et ses services, y compris les renseignements réglementaires, veuillez visiter www.ocorian.com

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1515289/Ocorian_Logo.jpg

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles