La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1947
    +0,0023 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 392,85
    +62,45 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    777,99
    -16,34 (-2,06 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Investissements, fiscalité, emplois: combien le PSG rapporte à l'Ile-de-France

·2 min de lecture

Pour fêter ses dix ans de propriétaire du Paris Saint-Germain, le Qatar Sport Investment a commandé une étude qui montre l'impact économique et social du club de foot en Ile-de-France, évalué à plus de 182 millions d’euros générés sur un an, avec 2.150 emplois à la clé. Une opération séduction pour le fonds soucieux de son image.

Voilà dix ans que Qatar Sports Investments (QSI) a repris, le 31 mai 2011, le Paris-Saint-Germain. En une décennie, cet actionnaire richissime et très ambitieux a hissé le club de football de la capitale française dans la galaxie des clubs d’envergure mondiale. Depuis son arrivée, le budget annuel a été quintuplé, désormais autour de 550 millions d’euros et QSI a dépensé environ 1,5 milliard sur la période en transferts, tel le duo -Kylian Mbappé, arrivé en 2017 pour plus de 400 millions. La rumeur autour d’une possible venue de la i traduit l’aura du PSG, qui a compté sous sa tunique Zlatan Ibrahimovic ou David Beckham.

C’est que sportivement, son palmarès a explosé depuis son changement d’actionnaire : Paris a remporté sept titres de champion, six Coupes de France et six Coupes de la Ligue. Alors qu’il s’est fait devancer par Lille cette saison en championnat, il ne manque plus qu’une Ligue 1 au Paris Saint-Germain pour rattraper Saint-Étienne (dix titres) et trôner en haut de tous les classements français. Le club parisien règne sur la France mais lui qui "rêve plus grand" selon son slogan, court toujours après le trophée européen. Après une finale perdue l’an dernier, dans la Ligue des Champions, l’objectif suprême assigné par Doha. Mais "que ce soit pour le sportif comme pour le développement de la marque, il faut bien se souvenir où nous en étions il y a dix ans", rappelle Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, dans une interview à l’AFP. Ce dernier met en avant "l’énorme travail qu’il a fallu pour développer le club jusqu’à ce qu’il est aujourd’hui."

Une marque mondiale

Mais pour son dixième anniversaire en tant que propriétaire, le fonds souverain du Qatar, soucieux de son image et de celle du club face à une frange de l’opinion publique toujours prompte à critiquer les dérives du foot-business aux mains de munificents étrangers et face aux , a tenu à montrer combien son action est bénéfique. Une étude a été commandée au Centre de droit et d’économie du sp[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles