Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 517,52
    -335,34 (-0,86 %)
     
  • Nasdaq

    16 963,39
    -56,49 (-0,33 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0805
    -0,0056 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 457,79
    -705,75 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 451,66
    -33,04 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    5 278,46
    -27,58 (-0,52 %)
     

Investissement locatif : ces travaux de rénovation qui permettent de doubler le déficit foncier

Unclesam / Adobe Stock

Les bailleurs avertis le savent, en location nue, ils peuvent déduire de nombreuses charges locatives de leurs revenus en déclarant leurs loyers au régime réel. La taxe foncière, les charges de copropriété, les frais de gestion du bien, les primes d’assurance, les intérêts d’emprunt… et surtout certains types de travaux. Or, en comptant l’ensemble de ces charges - et notamment en cas de gros travaux - les sommes déduites sont parfois supérieures aux loyers touchés annuellement. Dans ce cas, les bailleurs peuvent alors profiter du mécanisme du déficit foncier. Celui-ci permet de déduire annuellement jusqu’à 10.700 euros de charges de leur assiette fiscale imposable, en plus de l’ensemble de leurs revenus locatifs. Pour un propriétaire qui déclare 50.000 euros de salaire (hors loyers), l’assiette fiscale peut alors diminuer de 50.000 - 10.700 euros = 39.300 euros grâce au déficit foncier engendré. Une astuce appréciable pour limiter son impôt, tout en investissant dans son patrimoine immobilier.

Or, une loi adoptée à l’Assemblée nationale en novembre dernier permet temporairement aux bailleurs de doubler le déficit foncier maximum, de 10.700 euros à 21.400 euros par an. Toutefois, cette possibilité est conditionnée. La liste des critères à remplir pour bénéficier d’un doublement des plafonds est décrite dans un décret publié le 21 avril. Ces conditions sont les suivantes :

Le dispositif, détaille le texte, s'applique aux dépenses de rénovation énergétique “pour lesquelles le contribuable (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Investissement locatif : dans quelle ville trouver facilement un locataire ? Testez notre nouvel outil
IFI : le nombre de foyers payant l'impôt sur la fortune immobilière grimpe, voici leur profil
Tiger Woods et Justin Timberlake s'associent à un projet de résidence pour happy few
Le classement des villes où les Français rêvent de déménager
Le taux d’usure des crédits immobiliers grimpe de nouveau en mai