Marchés français ouverture 2 h 2 min
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    26 389,42
    -415,18 (-1,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0459
    +0,0015 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    22 002,58
    +5,69 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 163,51
    -414,52 (-2,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    430,88
    -8,79 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     

Investissement locatif Pinel: comment obtenir son crédit immobilier

©Khwanchai Phanthong / Pexels

Taux d'intérêt en hausse, conditions d'octroi plus restrictives: nombre d'investisseurs essuient un refus de prêt immobilier. Nos conseils pour limiter ce risque.

"Financer un investissement locatif est devenu plus compliqué depuis le début de l'année", constate Sandrine Allonier, directrice de la communication du courtier Vousfinancer. D'une part, parce que : "Une augmentation aussi rapide, c'est du jamais-vu, même si les taux restent bas pour l'instant", souligne Mickaël Elbaze, spécialiste défiscalisation du courtier Cafpi. Selon lui, certaines banques ont majoré leur barème de 0,4 à 0,8 point, avec une moyenne affichée de 1,3% sur 15 ans et 1,45% sur 20 ans en avril, ce qui écarte de facto certains profils d'acquéreurs. D'autre part, les depuis le 1er janvier pour les banques, sous peine de sanctions. Le taux d'endettement, assurance incluse, ne doit pas dépasser 35% et la durée d'emprunt, 25 ans. Une marge dérogatoire est toutefois prévue pour 20% de la production, qui doit être utilisée à 80% pour le financement des résidences principales.

La prise en compte des loyers

Par ailleurs, la fin du calcul des revenus en mode "différentiel" pénalise les investisseurs, dont le taux d'endettement explose avec un nouveau projet . Leurs opérations pouvaient s'autofinancer, puisque cette formule déduisait les loyers de la mensualité du prêt. Désormais, les rentrées locatives sont partiellement prises en compte dans les revenus, et l'endettement est calculé sur ce montant global. "On bloque ainsi l'offre, car les investisseurs ne peuvent plus multiplier les opérations", alerte Ludovic Huzieux, cofondateur du réseau Artémis Courtage.

Néanmoins, les banques se sont adaptées en pondérant les revenus locatifs à 90% ou 100%, contre seulement 70% auparavant. "Une banque prend même en compte l'avantage fiscal en loi Pinel, ce qui peut contribuer à faire baisser le taux d'endettement, indique Mickaël Elbaze. Malgré tout, une simulation sur deux ne passe pas." Dernier caillou dans la chaussure: le taux d'usure, fixé chaque trimestre par la Banque de France, verrouille légalement les prêts que peut accorder une banque, montants des assurance[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles