La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 616,50
    +1 860,19 (+3,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Investissement locatif: anticiper la fin de l'avantage fiscal

·2 min de lecture

Scellier ou Pinel, les dispositifs de défiscalisation arrivent à échéance après quelques années. Nos conseils pour choisir quelle évolution donner à son investissement locatif.

Une fois passée la période donnant droit à une réduction d', tout investisseur locatif doit choisir entre continuer à louer ou mettre en vente son bien. Une décision complexe et qui nécessite de remettre à plat ses . Avec un maître-mot: anticiper. "Il faut réfléchir à sa porte de sortie dès l'achat d'un bien en défiscalisation", résume Benjamin Nicaise, le président du spécialiste de l'investissement immobilier Consultim Group. Car une fois la période de six, neuf ou douze ans écoulée, vous ne bénéficiez plus de la réduction d'impôt sur le revenu. Un bien acquis en Scellier en 2012, par exemple, a épuisé son potentiel de défiscalisation cette année. Or cette fin de l'avantage fiscal bouleverse la rentabilité de l'opération: l'investisseur devra déclarer quelques milliers d'euros supplémentaires sur son impôt sur le revenu. C'est donc l'occasion de remettre à plat votre stratégie.

Attention à la taxation des revenus fonciers

Les loyers issus d'un investissement locatif en fin de période défiscalisante restent soumis à l'impôt sur le revenu au taux marginal et aux prélèvements sociaux (17,2%). Pour un contribuable dans la tranche à 30%, la pression fiscale atteint alors 47,2%. En l'absence de l'avantage fiscal, le rendement de l'opération chute, "d'autant que les loyers en Scellier sont inférieurs de 7 à 8% en moyenne à ceux du marché", prévient Stéphane van Huffel, cofondateur de Netinvestissement. Heureusement, il existe des solutions pour retrouver un intérêt financier à l'opération…

Lire aussi

Au départ de l'occupant, il sera, par exemple, possible d'augmenter le loyer pour être en ligne avec le marché. "Dans les grandes villes comme Lyon, Bordeaux ou Lille, l'augmentation peut alors atteindre 15%", précise Claire Pouget, directrice régionale Auvergne-Limousin du cabinet de conseil en gestion de patrimoine Quintésens. Mais attention, cette hausse de loyer se traduira aussi par une augmentation de votre impôt sur le revenu, donc un effort de trésorerie supplémentai[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles